24 mars 2022
Installation des canalisations d'un réseau de chaleur et de froid
Bordeaux Métropole - Réseau Hauts-de-Garonne
Le projet LIFE Heat&Cool a été lancé le 1er mars 2022 dans les locaux de la Région Sud lors du premier Comité de Pilotage. Ce projet européen vise à massifier les réseaux de chaleur et de froid issus d’énergies renouvelables et de récupération en Région. Il s’inscrit dans la stratégie régionale énergie-climat qui vise la neutralité carbone d’ici 2050.

logo life (drapeau européen)Le projet européen LIFE Heat&Cool a débuté fin 2021 pour une durée de 5 ans. Il est porté par la Région Sud et a pour objectif de favoriser la massification des réseaux de chaleur et de froid issus d’énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) sur le territoire régional.

 

Un enjeu fort à développer les réseaux de chaleur et de froid alimentés en énergies renouvelables

Le développement des réseaux de froid est un enjeu pour l’ensemble du territoire national mais une attention particulière y est portée dans ce projet en raison du climat chaud de la Région Sud qui va d’autant plus être impactée par les vagues de chaleur dans le contexte du réchauffement climatique. 

Le développement des réseaux de chaleur et de froid vertueux permet de répondre aux objectifs nationaux de la Loi pour la Transition Énergétique et la Croissance Verte (LTECV) du 17 août 2015 qui fixe de multiplier par cinq d’ici 2030 la chaleur renouvelable et de récupération livrée par les réseaux de chaleur et de froid par rapport à l’année de référence 2012. Le projet LIFE Heat&Cool permet également d’engager la Région Sud vers la neutralité carbone, qui est l’objectif fixé dans le SRADDET à l’horizon 2050.

Le projet est décliné en 19 actions qui peuvent être d'ordre technique, juridique et économique, et implique un ensemble de partenaires aux côtés de la région Sud : le Cerema, AMORCE, la FNCCR, EnvirobatDBM, la Métropole de Nice Côte d’Azur, la commune de Port-de-Bouc et la Ville de Paullo en Italie.

Le Cerema pilote 2 des 19 actions et mobilise en interne des compétences en réseaux de chaleur et de froid, en planification énergétique des territoires et en recherche en efficacité énergétique du bâtiment.

 

Renforcer le développement des réseaux de chaleur et de froid issus d'EnR&R

La première action, dénommée A1, vise à estimer et localiser le potentiel régional de développement des réseaux de chaleur et de froid. Ainsi, un ensemble de critères seront étudiés et analysés afin de définir ce potentiel à l’échelle du quartier : repérage des réseaux existants et en projet, estimation des besoins de chaud et de froid ou encore du potentiel de récupération de chaleur fatale...

L’ensemble de ces informations seront mises à disposition des collectivités de la région afin d’alimenter leur réflexion en faveur du déploiement des réseaux de chaleur et de froid. Cette action se déroule jusqu’à fin 2022.

La deuxième action pilotée par le Cerema (action C1) et qui sera menée jusqu'à la mi-2023, porte sur la prise en compte des réseaux de chaleur et de froid renouvelables dans les documents d’urbanisme. L’analyse des documents de planification de l’échelle régionale, le SRADDET, à l’échelle des EPCI et communes, les SCoT, les PLU(i) et les PCAET, doit permettre de recenser des recommandations à destination des collectivités favorisant l’émergence de politiques d’aménagement durable soutenant et intégrant le développement des réseaux de chaleur et de froid. Un volet concernant les opérations d’aménagement est également prévu. 

Les 19 actions du projet LIFE Heat&Cool

  • A1 – Potentiel de développement régional des réseaux de chaleur et de froid
  • C1 - Prise en compte des réseaux de chaleur et de froid renouvelables dans les documents d'urbanisme
  • C2 - Faire évoluer les démarches d'évaluation et de labellisation existantes
  • C3 - Création d'un outil technico-économique permettant d'orienter les choix de systèmes énergétiques faits par les collectivités, les aménageurs et les maîtres d'ouvrage du bâtiment
  • C4 - Tester de nouveaux modèles de facturation des réseaux de chaleur et de froid
  • C5 - Réalisation d'un arbre des choix des montages juridiques appliqués aux réseaux de chaleur et de froid
  • C6 - Associer les abonnés, usagers et citoyens dans la gouvernance et le financement participatif
  • C7 - Déploiement de la méthodologie et des outils développés et testés (AMO pour 10 projets)
  • C8 - Sensibiliser et former les professionnels
  • C9 - Action de réplicabilité
  • D1 - Suivi des indicateurs d'environnement et climat et de performance socio-économique
  • D2 - Suivi des indicateurs de communication, dissémination et sensibilisation
  • E1 - Campagne d'animation et sensibilisation des collectivités du territoire régional
  • E2 - Sensibiliser les citoyens
  • E3 - Outils de dissémination des résultats du projet (plaquettes d'information et un site Internet)
  • E4 - Réseautage
  • E5 - Organisation de séminaires
  • F1 - Gestion et coordination technique, administrative et financière du projet
  • F2 - Plan après-LIFE

Le Comité de Pilotage de lancement a réuni l’ensemble des partenaires du projet ainsi que d’autres structures parties prenantes du projet, comme l’ADEME, des représentants des collectivités territoriales ou encore des acteurs de l’énergie (EDF, Dalkia, Veolia, syndicats d’énergie). Ce COPIL, présidé par la 2ème vice-présidente de la Commission Transition Énergétique, Stratégie des déchets et Qualité de l’air de la Région Sud, a été l’occasion de présenter le projet aux acteurs de la région, en insistant sur les réseaux de froid qui représentent un fort enjeu pour le territoire, et le travail amorcé par les partenaires du projet.

 

Les prochaines étapes du projet :

Un premier reporting est programmé en octobre 2022 et viendra finaliser l’essentiel de l’action A1 - Potentiel de développement régional des réseaux de chaleur et de froid. Des échanges avec les partenaires parties prenantes du projet et des collectivités de la région se poursuivront tout au long de l’année pour finaliser les méthodes et outils de connaissance et d’analyse en cours de constitution.

En parallèle, l’action C1 - Prise en compte des réseaux de chaleur et de froid renouvelables dans les documents d'urbanisme, se poursuit tout au long de 2022 avec le recensement des bonnes pratiques de planification des collectivités favorables aux réseaux de chaleur et de froid et la préparation d’ateliers d’échanges avec des collectivités volontaires pour tester les recommandations dans leurs démarches de plan climat et d’urbanisme.

 

 

logos des partenaires


Le projet LIFE20GIC/FR/001580 a reçu des subventions de la part de l’Union Européennelogo communaute europenne