5 mars 2021
deux personnes avec un canoe, les pieds dans l'eau dans une rue de Nemours lors de l'inondation en juin 2016
Arnaud Bouissou - TERRA
Les territoires sont de plus en plus confrontés aux risques naturels. Aujourd'hui, les citoyens sont des acteurs incontournables dans la prévention des risques.
Pour guider les élus locaux dans les démarches de sensibilisation et d'implication des habitants, le Cerema publie un nouveau Petit Essentiel sur "La culture du risque : Les clés pour mieux impliquer les populations", et propose une interview en 3 questions de l'une des co-autrices.

couverture de l'ouvrageCe nouveau P'tit Essentiel "La culture du risque : Les clés pour mieux impliquer les populations" est principalement destiné aux élus locaux.

Il synthétise en 12 pages les principaux leviers d'action pour développer la culture du risque avec les citoyens dans un territoire. 

 

Interview en 3 questions avec l'une des co-autrices, Perrine Vermeersch, Responsable d'activités risques naturels et résilience au Cerema :

 

Ce Petit Essentiel porte sur la "culture du risque". A quoi se rattache cette expression?

En France, deux communes sur trois sont concernées par au moins un risque naturel. Avec le changement climatique et l'intensification des phénomènes extrêmes, ce chiffre ne devrait malheureusement pas s'améliorer.

Au vu des enjeux existants et à venir, qu'ils soient humains, économiques, sociaux ou environnementaux, il est nécessaire de réduire les vulnérabilités et d'améliorer la résilience des territoires. Comment? De nombreux axes existent dans la politique de prévention des risques, parmi lesquels la culture du risque.

La culture du risque c'est d'abord connaître les risques majeurs de son territoire et cette connaissance doit ensuite ensuite être partagée par tous pour que l'ensemble des acteurs soit en capacité de se préparer et d'agir en conséquence.

 

En quoi l'implication des citoyens dans cette sensibilisation aux risques et à leur gestion est-elle devenue indispensable?

Inondations à nemours : grand-mère sur un pont qui regarde l'eau avec ses petits enfants
Inondations à Nemours en juin 2016 - Arnaud Bouissou TERRA

La prévention des risques tient entre autres son efficacité de l'implication de tous les acteurs à différents niveaux (élus, techniciens, citoyens, aménageurs, assureurs...).

Il existe un ensemble de procédures réglementaires obligatoires relatives à l'information préventive (droit à l'information des citoyens sur les risques majeurs) mais la portée de ces documents reste parfois limitée. On observe aussi que même si de nombreuses actions innovantes de culture du risque se développent aujourd'hui, une marge de progression existe, notamment sur la communication et l'appropriation nécessaire des informations par les citoyens.

Il faut réussir à passer d'un partage descendant de l'information à une démarche d'animation locale autour d'une culture du risque comprise et partagée.

Le P'tit Essentiel apporte ainsi des clefs pour développer la culture du risque sur son territoire et explore des leviers possibles pour la mise en œuvre d'actions de sensibilisation et d'éducation des populations. Il peut s'agir par exemple de cibler certaines classes de populations comme les enfants, d'utiliser des outils ludiques et pédagogiques, d'organiser des ateliers participatifs, de recourir à des pratiques artistiques et culturelles ou encore de s'appuyer sur le témoignage.

L'ensemble de ces leviers doit être étudié au regard du contexte local, de l'histoire du lieu et de sa relation au risque inondation, des populations présentes, de la volonté des élus... Ceci afin de permettre de territorialiser au mieux l'action pour une efficacité renforcée.

 

Comment le Cerema a-t-il développé cette expertise et comment est-il présent auprès des territoires dans ce domaine?

Le Cerema travaille depuis des années sur la gestion des risques naturels. La culture du risque en est une des composantes.
On prend aujourd'hui encore la mesure des actions possibles en matière de résilience des territoires. Le Cerema en tant que centre de ressources s'investit totalement sur ce sujet d'actualité pour le partage d'expériences. Ainsi, nous avons organisé un webinaire sur "Culture du risque : la citoyen premier acteur de sa sécurité" en novembre dernier qui a reçu un large succès démontrant l'intérêt pour cette thématique.

 

Aujourd'hui la publication du petit essentiel va permettre aux acteurs d'appréhender le sujet de manière synthétique tout en offrant des réponses opérationnelles, et nous préparons également un guide plus complet qui fera la part belle aux retours d'expériences des territoires. 

Également, en regard au possibilités encore immenses dans le domaine, en tant que partenaire de la recherche et de l'innovation, le Cerema participe à des programmes européens et des partenariat.

Enfin, il accompagne les collectivités pour la mise en place d'actions spécifiques sur leur territoire pour l'appropriation locale du risque.

 

Pour télécharger le P'Tit Essentiel "Culture du risque":