17 avril 2019
les femmes à l'honneur de la conférence
22 février 2019 - Exposition "Femmes de l'espace" à Liège (Belgique) - Christelle Bosc, 2ème en partant de la gauche
Le 22 février 2019, lors du vernissage de l’exposition internationale « Femmes de l’Espace » à Liège (Belgique), Christelle Bosc, chargée du développement d’applications satellitaires au Cerema, a témoigné de son parcours parmi 8 autres femmes. Traditionnellement masculin, le monde spatial souhaitait afficher l’importance de la participation des femmes aux travaux actuels et encourager, par l’exemple, les vocations.

Le Groupe de Travail Commun d'Observation de la Terre pour les services publics wallons (GT CoWal) organisait, le 22 février 2019, avec le réseau européen des Régions utilisatrices du spatial, Nereus, l’inauguration de l’exposition « Femmes de l’Espace » à Liège. Des femmes ont retracé leurs parcours qui aujourd’hui font preuve d’exception dans le milieu du spatial. Christelle Bosc, chargée du développement d’applications satellitaires au Cerema, y a présenté son action pour la mise en place des Relays Copernicus.

Christelle Bosc à l’initiative des relais Copernicus

En 2013, suite à l’expérimentation de bureaux contacts en région, Christelle Bosc, encouragée par sa hiérarchie, a proposé à la Commission Européenne des recommandations pour la gouvernance et la promotion du programme Copernicus. L’idée était de pérenniser des relais sur les territoires afin de faire le lien entre le terrain et le niveau européen. L’idée des Relays Copernicus était lancée!

Installés en 2017, les Relays Copernicus forment aujourd’hui un réseau de 160 entités. Ambassadeurs sur le terrain du programme d’observation de la Terre de l’Union européenne, Copernicus, ils veillent à ce que les besoins des utilisateurs y soient intégrés et maximisent son utilisation aux niveaux local et opérationnel. Ils font également connaître les possibilités de soutien mises en place par la Commission européenne pour le développement d'applications innovantes et de nouveaux modèles économiques.

Un des enjeux est de favoriser l’utilisation des données satellitaires en les intégrant au programme Copernicus pour mieux répondre aux besoins du terrain. Un exemple de l’utilité de ce réseau a été démontré dans la gestion de crise de type inondation. En exposant à Copernicus les besoins des territoires dans ce domaine, la grande majorité des données a été rendue disponible et gratuite, et l’observation des crises a pu être améliorée.

Ayant diffusé les bonnes pratiques en matière de promotion de Copernicus dans de nombreuses régions européennes, Christelle Bosc, nommée coordinatrice des bureaux de Contacts et de leurs actions, est aujourd’hui en charge du Copernicus Relays CNES/Cerema et poursuit ses actions de valorisation de Copernicus.

 

Interview de Christelle Bosc
Interview de Christelle Bosc.

 

Un atout pour le Cerema, acteur du spatial

Les missions de Christelle Bosc s’inscrivent dans l’engagement du Cerema pour le spatial. Depuis une dizaine d’années, le Cerema œuvre pour la promotion de l’usage du spatial sur les territoires notamment en matière de risques, d’aménagement et de climat.

Labellisé « Relais Copernicus » aux côtés du Centre national d'études spatiales (CNES), il accompagne aujourd’hui le développement de l’usage des données du programme Copernicus en menant des actions de formation ou d’acculturation à l’usage du spatial auprès des collectivités et des entreprises. Il a notamment formé le Syndicat de Gestion des Eaux du bassin de la Lys (Symsagel) dans le cadre d'un partenariat. Ces activités permettent au Cerema de contribuer à alimenter l’Europe des besoins en observations du territoire et de leurs éventuelles évolutions.

Le Cerema est également très engagé dans la place donnée aux femmes au sein de l’établissement. En 2017, il a recruté 100 femmes pour 109 hommes.

Acteur connu et reconnu, le Cerema collabore aux côtés des partenaires européens comme Nereus, à faire avancer l’utilisation des données satellites afin que la terre s’aide du ciel et garder la tête dans les étoiles.

affiche de la conférence