28 mars 2018
Capitale française de la biodiversité
© Boris Transinne
Membre du Comité scientifique et technique, le Cerema siègera cette année encore au jury et animera des ateliers. Il prendra également une part active à l'élargissement du concours en Outre-Mer.

Organisé par l'Agence française pour la Biodiversité (AFB), l'agence régionale pour la Biodiversité en Île-de-France (ARB îdF), et Plante & Cité, le concours Capitale française de la Biodiversité s’adresse depuis 2010 aux communes et aux intercommunalités françaises. Il est soutenu par les ministères de la Cohésion des Territoires et de la Transition écologique et solidaire, et s’appuie sur de nombreux partenaires, réunis au sein de son Comité scientifique et technique.

Les objectifs de l'opération sont multiples :

  • faire de la pédagogie, et donner des idées d’action aux agents et élus des collectivités,
  • générer de la transversalité, en créant du dialogue entre différents services et élus au sein de la collectivité,
  • valoriser et promouvoir les projets exemplaires, par le biais des trophées et des « libellules » accordées
  • identifier et partager les bonnes pratiques, par le biais du recueil d’action, des ateliers régionaux et des visites de terrain.
Thème 2018 : « Conception et gestion écologique des espaces de nature »

L’édition 2018 mettra en avant les actions de communes et intercommunalités françaises en matière de conception écologique des espaces de nature (depuis la trame verte et bleue en passant par les plans paysages intégrant les fonctionnalités écologiques jusqu’à la restauration écologique et la création de nouveaux espaces de nature) et de gestion écologique, qu’il s’agisse d’espaces de nature ordinaire ou plus spécifique, espaces verts urbains tout autant que réserves naturelles.

L'opération comprend une phase de sensibilisation et d'information au travers d'ateliers régionaux qui se dérouleront en mars et avril : journées de formation, débats et échanges sont organisés en partenariat avec le CNFPT, le CEREMA et des acteurs locaux. La trame-type de ces événements comprend généralement un exposé général sur le sujet par un spécialiste de l’écologie scientifique, trois témoignages de collectivités ou d’acteurs locaux illustrant des actions en lien avec le thème 2018 sous trois angles différents (Planification – Gestion et suivi – Citoyenneté), une présentation d’outils et dispositifs utiles (Capitale française de la biodiversité, label EcoQuartier, label EcoJardin, appel à projets régionaux ou nationaux…). L’après-midi optionnel peut être consacré à des visites et ateliers de terrain.
Deuxième étape, le questionnaire à remplir par les collectivités et à renvoyer au plus tard le 14 mai 2018. Une phase d'évaluation des candidatures et de visites de terrain se déroulera de juin à septembre, suivi d’une phase de valorisation à l'automne avec la communication du palmarès 2018 et la publication du recueil d'actions exemplaires des collectivités autour du thème de l'année.