9 mai 2022
Accueil
Dans le cadre d'un atelier collaboratif animé par le Cerema et Nantes Métropole, les collectivités participantes ont travaillé sur l'appropriation du terme d'Installation Ouverte au Public (IOP) et sur les bonnes pratiques d'aménagement en lien avec des politique publique de végétalisation de ces lieux.

Les 25 et 26 novembre 2021, la 8e session des ateliers du GT-Ravi (Groupe technique des Référents accessibilité des villes inclusives) a été accueillie par la Métropole d'Aix-Marseille-Provence et animée par le Cerema.

L'un des trois groupes de travail s'est consacré à la question de l'accessibilité des installations ouvertes au public (IOP) et des abords extérieurs des établissements recevant du public (ERP), en lien avec les ambitions de végétalisation. Cet atelier a été animé par la Métropole de Nantes et les équipes du Cerema et il a fait intervenir les villes de Toulouse, Rouen et Metz et les Métropoles de Lyon et d'Aix-Marseille-Provence.

Les espaces extérieurs ouverts au public (parcs, jardins pour enfants, cimetière, base nautique, cour d'école...) sont des maillons importants dans l'accessibilité de la chaîne de déplacement. Pourtant, leur mise en accessibilité relève du casse-tête pour les collectivités et font émerger de nombreux questionnements :

  • Quelles réglementations appliquer?
  • Comment prendre en compte les fonctions et les usages et viser l'autonomie des usagers quand il n'y a souvent pas d'accueil dédié ou d'aide humaine?
  • Comment concilier la prise en compte de l'accessibilité avec les autres enjeux souvent présents dans ces espaces (nature en ville, sécurité, événementiel...) ?

L’essor de la végétalisation en ville, enjeu d’importance, réinterroge les solutions d’accessibilité qui sont souvent inadéquates (imperméables). Des solutions existent, mais elles sont de qualité variable, parfois expérimentales, et mériteraient d’être mieux connues par l’ensemble des acteurs de l’aménagement (services et élus des collectivités, services de l’État, concepteurs…)

Deux livrables ont donc été produits par les membres de l'atelier et sont disponibles dans les ressources ci-dessous. Le choix a été fait d'aborder la thématique de l'atelier suivant deux aspects complémentaires :

  1. Quelle définition administrative ? Un IOP a un statut hybride, entre un ERP (les IOP sont rattachées à la réglementation ERP) et un espace public (dont il est parfois plus proches en termes d’aménagement, étant essentiellement des espaces extérieurs). La réglementation ERP est par ailleurs moins contraignante que celle sur l’espace public, ce qui peut conduire parfois à quelques incohérences en termes d’aménagement : par exemple, un cheminement piéton menant à un parc ne pourra pas excéder une pente de 5 %, alors que son « frère jumeau », situé dans le parc, le pourra… Le livrable 1 recense les différentes pratiques des collectivités présentes à l'atelier(Metz, Nantes, Toulouse, Aix-Marseille, Lyon et Rouen) ainsi que les différentes procédures que leurs DDT(M)s leur demandent de suivre et formulera des préconisations d’amélioration et d’harmonisation.
  2. Comparatif des bonnes pratiques et des solutions d'accessibilité. La prise en compte de l’accessibilité, déjà difficile avant, est plus malmenée de nos jours par la mise en avant d’autres politiques publiques, essentielles elles aussi, notamment les enjeux de végétalisation de la ville et de tranquillité urbaine. Le livrable 2 se propose de recenser les solutions existantes qui conviennent à tous, en mettant en avant les avantages et inconvénients de chacune. Ce livrable fera également des focus sur certaines solutions qui peuvent sembler convenir, mais qui sont en fait inaccessibles.

     

 

Dans le dossier Les Ateliers du GT-Ravi : des ateliers participatifs annuels Cerema / Collectivités sur l’accessibilité