6 décembre 2022
Participation citoyenne atelier
Cerema
Le 2 décembre 2022, le Cerema Centre Est a organisé une journée technique sur les nouvelles compétences, postures et pratiques à développer pour réussir les projets territoriaux de transition : intelligence collective, participation citoyenne, coopération multi-acteurs sont des leviers incontournables qui ont été explorés lors de cette journée qui a réuni une centaine de participants.
Retrouvez ici le replay de la matinée et les présentations des intervenants.

Face à la complexité des enjeux climatiques, écologiques, énergétiques, sociaux... aucun acteur isolé n'a la solution. La mobilisation et la participation active de tous les acteurs des territoires dans leur diversité, la coopération multi-acteurs et l’intelligence collective sont indispensables pour planifier et construire ensemble ces transitions.

Initiatives citoyennes, associations, entreprises, acteurs socio-culturels, habitants, agriculteurs... : tous sont concernés et importants à mobiliser et associer aux démarches et dispositifs de transition. Ainsi il y a, à côté de l’expertise technique classique, verticale, le besoin d’une expertise agile et transversale permettant d’emmener tous les acteurs vers des objectifs partagés.


La transition va avec la participation

La présidente du conseil d'administration du Cerema, Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-Les-Mines, et Pascal Berteaud, directeur général du Cerema, ont introduit la journée en rappelant l’impératif démocratique de participation citoyenne afin d’embarquer tous les acteurs dans les transitions.

Avec la création d’un Pôle participation en 2020, le Cerema développe ses compétences et moyens pour accompagner les collectivités dans leurs démarches participatives de transition. Il met en œuvre des démarches participatives dans les projets qu’il accompagne en s’adossant à ses offres « métier », développe des méthodologies d’accompagnement afin de favoriser la participation, co-construit des projets dans le cadre de partenariats.

Les équipes du Cerema ont aussi créé une application gratuite pour les guider pas à pas dans ces démarches : la Boussole de la participation (pour accéder à la boussole de la participation, demandez le lien via boussole-participation@cerema.fr). Avec la loi 3DS, le Cerema fait également évoluer sa gouvernance et s’ouvre aux collectivités.

 

Pour contacter le pôle participation du Cerema:

 

participation@cerema.fr

 

fresque réalisée pendant la conférence

 

Laurence Boffet, Vice- Présidente à la participation citoyenne de la métropole de Lyon a rappelé l’urgence démocratique de mieux écouter et associer les citoyens aux projets qui les concernent, cité plusieurs expériences participatives menées autour des enjeux de l’eau ou de la Zone à faible émission et évoqué la plateforme citoyenne en ligne www.jeparticipe.grandlyon.com.

 

Le replay de la Conférence technique :

 

Deux tables-rondes pour explorer de nouveaux modes de faire plus participatifs

La matinée, proposée en présentiel et distanciel, a été rythmée par 2 tables-rondes :

La première pour présenter les enjeux et leviers de la coopération multi-acteurs :

Jean- François Caron, maire de Loos-en-Gohelle et président de l’Association de promotion de laFabrique des transitions a illustré comment impulser, générer, mener des transitions systémiques et coopératives à l’échelle des territoires.

Il a insisté sur le fait que "Nous crevons de nos impacts et rejets ; l’ancien modèle non durable est mort. Il nous faut travailler de nouveaux imaginaires notamment via les politiques culturelles. Il faut du changement mais la transition est aussi une affaire de traitement des résistances à ce changement. On ne construit pas sur du reniement. Il nous faut développer nos capacités à prendre du risque, à oser, à se développer en univers hostile, inconnu ; cela nécessite de savoir travailler en coopération", et considère que "l'exercice du pouvoir ne peut plus être vertical car la question du savoir est transversal".

La transition nécessite une transformation personnelle et collective qui repose sur 4 leviers :

  • L’engagement : pas de transition sans sortir de la routine et des silos
  • L’approche systémique : agir de façon plus intégrée et s’intéresser aux effets systémiques des actions nécessite d’élargir le regard et de travailler en mode plus ouvert
  • La valeur et le capital immatériel des territoires car l’engagement des habitants s’inscrit dans un rapport des habitants au territoire. Le récit est vecteur d’engagement et doit s’inscrire dans une proximité au territoire vécu, au quotidien. L’engagement passe par des relations plus horizontales entre élus/services/habitants ; il nécessite la confiance.
  • La coopération : il nous faut développer nos capacités de coopération, c’est à dire nos capacités à agir en prenant en compte les enjeux et contraintes des autres.

Marie Trélat, chef de cabinet du Président du Grand Chalon a témoigné sur la démarche participative "Nous sommes leGrand Chalon" engagée pour co-construire l’avenir du territoire, et a présenté le nouveau schéma de gouvernance de l’agglomération qui s’appuie sur la concertation avec l’ensemble des élus et maires du territoire.

M. Deneuvy, Directeur de la Dreal Aura a présenté la démarche innovante menée par le laboratoire d’innovation publique, le Drelab de la Dreal, qui a transformé postures, organisation et modes de management internes, ainsi que le nouveau club climat résilience proposé aux acteurs régionaux pour favoriser la coopération au service de la résilience des territoires.

La deuxième pour découvrir les initiatives inspirantes de collectivités.

Trois témoignages de démarches participatives accompagnées par le Cerema ont été présentés par les élus et services :

  • Comment réaménager une portion d’autoroute urbaine avec les habitants ? Zoom sur le projet RN113 à Arles
  • Comment mobiliser les habitants dans la durée sur les politiques publiques locales ? Exemple du panel citoyen de la Communauté d’agglomération des portes de l’Isère
  • Comment développer les solutions d’adaptation au changement climatique fondées sur la nature avec l’implication des habitants ? Témoignage de la ville de Libourne.

 

Les présentations :

Des ateliers participatifs pour découvrir et expérimenter de nouvelles méthodes et pratiques

La transition nécessite de nouvelles compétences et un changement de postures de l’élu/technicien/expert/habitant. Cette journée proposera d’explorer avec les acteurs engagés aux côtés du Cerema les processus coopératifs, participatifs et multi-acteurs mis en place sur les territoires dans divers domaines d’activités (mobilité, risque, biodiversité, énergie-climat...).

Différents outils et de nouvelles méthodes développés par le Cerema ont été présentés lors d’ateliers participatifs l’après-midi :

  • La boussole de la participation, une application libre et gratuite pour accompagner pas àpas les collectivités dans l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de leurs démarches participatives
  • Expertise territoires, la plateforme collaborative du Cerema pour faciliter la coopération multi-acteurs et le fonctionnement en communautés apprenantes- Jeu sérieux sur la nature en ville : venez découvrir comment favoriser l’implication citoyenne dans les démarches d’adaptation au changement climatique basées sur les solutions fondées sur la naturelle
  • Panel citoyen, convention citoyenne : comment assurer la mobilisation des habitants dans la durée sur vos projets de transition ? Témoignage croisé de la Communauté d’agglomération des Portes de l’Isère et de la ville d’Arcueil.

L’ensemble de la journée a été suivi par une facilitatrice graphique qui a synthétisé les débats en image.