18 mars 2022
Chantier de démolition en gardant des murs extérieurs de l'école Jeanne d'Arc à Lille
J. Balcaen - Cerema
Le Cerema, impliqué dans la mise en œuvre de l'économie circulaire dans les projets d'aménagement, a conçu une formation qui s'adresse en premier lieu aux donneurs d'ordre, pour leur donner les outils afin d'intégrer la gestion et le recyclage des déchets dès le début des projets. Laurent Eisenlohr, chef du groupe Economie Circulaire & Matériaux et coordonateur national du label E2C, présente les enjeux en termes de réduction et valorisation des déchets de chantier, et le contenu de cette formation.
La formation "Prévenir et gérer les déchets de chantier du BTP" dont la prochaine session aura lieu les 15 et 16 juin 2022 à Bron, a pour objectif de permettre une meilleure anticipation de la gestion et la prévention des déchets. Pour mieux comprendre à quel besoin elle répond, Laurent Eisenlohr, chef du groupe Economie Circulaire & Matériaux au Cerema, a répondu à 3 questions.

 

Dans le contexte du développement de l’économie circulaire dans le domaine du BTP, le Cerema met en place une formation à destination des acteurs de la construction et de l’aménagement. Quel est l’objectif ?

Façade du bâtiment conservée
J. Balcaen - Cerema

Aujourd’hui l’objectif des chantiers de construction et d’aménagement est de réemployer et de recycler au maximum, respectivement, les matériaux et déchets générés par la conception du projet.
Le principal objectif de cette formation est de permettre aux donneurs d’ordre d’intégrer l’économie circulaire dans leurs projets de construction et d’aménagement. Elle s’adresse d’abord aux donneurs d’ordre, notamment les collectivités, car ce sont eux qui donnent l’impulsion de l’économie circulaire des matériaux aux chantiers. Plus généralement, cette formation s’adresse à l’ensemble des acteurs désirant mettre l’économie circulaire au cœur des chantiers du BTP.

La formation a été construite pour qu’ils maîtrisent les responsabilités du donneur d’ordre sur la gestion des déchets, et nous leur proposons différentes actions pour intégrer l’économie circulaire dès la rédaction des marchés et contrats, ce qui permet de maîtriser la chaine de traitement et de valorisation des déchets. 

Le contexte réglementaire a évolué depuis 2010 pour donner de nouvelles responsabilités en matière de gestion des déchets, ce qui est assez récent, et la montée en compétence des acteurs est essentielle. 
On sait aussi qu’il est important de réfléchir dès l’amont des chantiers à la gestion des matériaux et déchets ce qui autorise à des économies en termes de matériaux d’apport et de traitement des déchets. 

Cette formation a été conçue pour répondre à un réel besoin que nous avons identifié sur le terrain, et s’inscrit dans un fort enjeu de société qui est de réemployer et recycler les matériaux et déchets issus du BTP.

 

Concrètement, comment se déroule cette formation ?

Cette formation s’adresse aux acteurs de la construction et de l’aménagement, ainsi qu’aux acteurs qui interviennent sur le gros œuvre dans le bâtiment, et à toutes les collectivités quelle que soit leur taille. 

Elle sera organisée sur deux jours, les 15 et 16 juin 2022 à Bron, pour une dizaine de personnes. Une première partie consiste à présenter les responsabilités des acteurs, les matériaux alternatifs les plus courants, et pour lesquels des filières de valorisation existent, ainsi que leurs performances

Nous amènerons ensuite les participants sur une plateforme de recyclage, pour découvrir le parcours du déchet, du chantier à son traitement sur l’installation, la traçabilité et tout le processus de transformation en granulat recyclé. L’objectif est de monter l’intérêt de bien trier les déchets, de présenter les critères environnementaux et performances à respecter…

Pour favoriser le recyclage, il faut en assurer la traçabilité et identifier dès le départ les filières de recyclage : il faut donc anticiper, et la formation présentera des éléments de méthode aux différentes étapes du chantier. 

Elle vise à accompagner les acteurs dans le changement de paradigme qui est en cours dans la construction et l’aménagement, et à intégrer l’économie circulaire dès les phases de conception et contractualisation.

 

 

Dans ce domaine de l’économie circulaire pour le BTP, quels outils propose le Cerema ?

usine de traitement des  déchets de mâcheferLe Cerema intervient à plusieurs niveaux. D’abord pour diffuser la connaissance, à travers cette formation les 15 et 16 juin, ou la Conférence Technique Territoriale que nous organisons le 2 juin à Bron, à la fois sur place et à distance, et qui portera sur la gestion des déchets de chantier et l’économie circulaire.

Le Cerema a aussi contribué à la rédaction de deux fiches pratiques pour les donneurs d’ordre : l’une présente les possibilités de réemploi et valorisation et les actions à mettre en place, l’autre la manière dont on peut intégrer l’économie circulaire dans les contrats et marchés.

Nous sommes aussi présents auprès des acteurs avec le label national 2EC qui est piloté par le Cerema pour le ministère en charge de l’environnement et labellise des projets vertueux en matière d’économie circulaire. Il permet de s’assurer que la démarche est conforme aux obligations. 7 projets sont en cours de labellisation et nous avons aussi des demandes pour des programmes de construction annuels ou pluri annuels, afin de labelliser plusieurs projets d’un même maître d’ouvrage.

Les premiers retours des collectivités et plus généralement des donneurs d’ordre ont montré l’utilité du label 2EC pour aider les porteurs de projets à mener les démarches d’économie circulaire.