16 juin 2021
ecoquartier
Arnaud Bouissou / Terra
Ce guide publié en mai 2021 a été produit par le Cerema et le bureau d’études TRIBU en réponse à un appel d’offre de l’ADEME. L'objectif est de donner des éléments concrets sur les performances de différentes solutions d’adaptation climatiques. Il contient ainsi 19 fiches résumant les impacts de solutions de rafraîchissement classées en trois familles, les solutions vertes, grises et douces.

Le Cerema a conduit la recherche bibliographique sur les impacts climatiques des solutions. Il a ainsi recensé 600 articles scientifiques dont 160 ont été analysés afin d’extraire pour chaque solution l’ordre de grandeur de son effet climatique, ainsi que les variables de contexte qui modulent cet effet.

 

donner des ordres de grandeur et classer les effets et solutions d’adaptation climatique

Pour la première fois, le guide "Rafraîchir les villes - Des solutions variées" présente l’ensemble des solutions dans un même document et selon les mêmes critères. Malgré la diversité des contextes climatiques et urbains et l’hétérogénéité des méthodes d’évaluation utilisées dans les différentes études analysées, de grandes tendances ont pu être révélées. L’harmonisation des critères d’évaluation a permis de comparer et classer les solutions. Le résultat de ce travail permet d'obtenir des tableaux de comparaison multicritère des solutions.

Les phénomènes physiques en jeu dans le fonctionnement de chaque solution sont illustrés, ce qui permet non seulement d’expliquer leur effet mais aussi de comprendre les différences.

Les effets de rafraichissement sont donnés à deux échelles : l’échelle locale, celle du confort thermique, et l’échelle de la ville, celle de l’îlot de chaleur urbain (ICU). En effet, certaines solutions, qui ont un apport très faible sur le confort thermique peuvent s’avérer très pertinentes à grande échelle pour lutter contre l’ICU et inversement. Ces résultats sont illustrés par des données de mesures ou de modélisation issues de la bibliographie internationale.

Ce document permet ainsi d'enrichir la réflexion des acteurs publics et privés quant aux solutions d'aménagement, de construction, de rénovation des bâtiments et des espaces extérieurs.
 

Les 19 solutions présentées dans le guide

Les solutions traitées dans ce guide ont été évaluées en fonction de trois indicateurs (la température de l'air, le confort thermique et la température de surface), ainsi que sous l'angle de leurs cobénéfices tels que la qualité paysagère, les impacts sur la santé, la gestion de l'eau pluviale ou la rétention du carbone. 

Les solutions étudiées, présentées dans des fiches détaillées, sont :couverture du guide

  • Les solutions vertes, qui font intervenir des solutions fondées sur la nature:
    • Les parcs
    • Les arbres
    • Les pelouses, prairies
    • Les toitures végétalisées
    • Les façades végétalisées
    • Les plans d’eau et les rivières
    • Les ouvrages paysagers de gestion des eaux pluviales
  • Les solutions grises, relatives aux revêtements des sols, au mobilier urbain, aux bâtiments:
    • Les formes urbaines bioclimatiques
    • Les fontaines, jets d’eau
    • L’arrosage de l’espace urbain
    • Les structures d’ombrage
    • Les panneaux solaires
    • Les revêtements à albédo élevé
    • Les revêtements drainants
    • Les revêtements à changement de phase
    • L’isolation thermique, l’inertie thermique
  • Les solutions douces, qui visent à agir sur les comportements et la gestion urbaine:
    • Réduction du trafic routier et des moteurs thermiques
    • Limitation de la climatisation
    • Adaptations individuelles et sociétales aux fortes chaleurs

Au-delà de leurs effets climatiques à différentes échelles, ces solutions peuvent également être porteuses de co-bénéfices qui contribuent à la qualité du projet urbain mais aussi d’impacts qu'il est nécessaire d'anticiper. Pour chaque solution ces co-bénéfices et impacts sont esquissés :

  • Co-bénéfices
    • Biodiversité.
    • Gestion de l’eau pluviale.
    • Séquestration carbone
    • Qualité urbaine et paysagère
    • Usages et socialité.
    • Santé
    • Confort (acoustique et visuel)
  • Impacts
    • Empreinte carbone
    • Consommation énergétique
    • Consommation d’eau potable
    • Ressources
    • Coût global.

Outre ces travaux de synthèse, le Cerema travaille également sur l'évaluation des impacts climatiques et des co-bénéfices des solutions de rafraichissement en ville, dans des projets de recherche tels que CoolParks ou Proof.

 

Télécharger le guide