12 mars 2021
Village de Solutré et des champs de vignes autour
Arnaud Bouissou - TERRA
Cet appel à partenaires "Le rural acteur de la transition" s'adresse aux communes et EPCI ruraux pour les accompagner durant 6 mois dans la conception de leur stratégie territoriale de transition. Six communes rurales vont ainsi bénéficier des capacités d'ingénierie et des compétences transversales du Cerema pour dessiner l'avenir du territoire.

A travers cet appel à partenaires, les communes et EPCI des territoires ruraux souhaitant mettre en place une démarche de transition concourant aux Contrats de Transition Ecologique (devenus les Contrats de Relance et de Transition Energétique) et à l'Agenda 2030 sont accompagnées par les trois partenaires pour construire leur stratégie.

La démarche est portée par le Cerema, expert en ingénierie territoriale notamment, l'Association Nationale Notre Village qui dispose de compétences techniques, et l'association Le Grand Secret du Lien qui facilite les stratégies éducatives auprès du public orientées vers la nature.

Six communes rurales représentant environ 12 000 habitants sont lauréates de l’appel à partenaires "Le rural au cœur de la transition : contribution aux Objectifs de Développement Durable et aux Contrats de Relance et de Transition Energétique". Bien qu'elles soient souvent peu équipées en moyens humains et en outils territoriaux, la mise en œuvre de la transition dans ces communes est essentielle.

Avec ce partenariat, elles  vont pouvoir bénéficier de l’ingénierie à même de faciliter leur démarche pour atteindre les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par l'ONU et contribuer aux Contrats de Relance et de Transition Ecologique (CRTE) lancés par l'Etat fin 2020 avec les projets les plus mûrs et les plus efficients.

6 communes rurales lauréates, des projets autour de 4 ODD

De taille différentes, les six communes lauréates s’engagent dans la transition et vont contribuer à l’un des 833 CRTE en cours de lancement sur le territoire national. 

  • Assat (Pyrénées Atlantiques), 1.893 habitants
  • Cazeres-sur-Garonne (Haute-Garonne), 4.918 habitants
  • Villaines-la-Juhel (Mayenne), 2.804 habitants
  • Saint-Germier (Deux-Sèvres), 234 habitants,
  • Saint-Loup Lamarié (Deux-Sèvres), 1.027 habitants
  • Mareau-aux-Prés (Loiret), 1.453 habitants.
carte des villes lauréates

​Dans les questionnaires auxquels elles ont répondu, ces communes ont plébiscité en particulier 4 Objectifs de Développement Durable parmi les 17:

  • Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la Biodiversité 
  • Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ;
  • Objectif 1 :  Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ou l’objectif 3 qui est de permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.

Au-delà des démarches de planification qu’elles connaissent ou qui sont entreprises sur leur territoire (PCAET pour Mareau et Saint-Germier et Saint-Loup Lamairé ;  PLU pour Assat et Cazères ; PLUi en cours pour Villaines-la-Juhel et Saint-Loup Lamairé) ; et leurs dispositifs d’accompagnements spécifiques/volontaires (PVD pour Villaines la Juhel et Cazères ; projet de PNR pour Saint-Germier et Saint-Loup Lamairié ; PAT pour Cazères), l'objectif est de faire contribuer les habitants et les acteurs du territoire (acteurs économiques, élus, habitants, usagers des services publics…) pour :

  • Réussir à concrétiser plusieurs actions concourantes à la transition ;
  • Réhabiliter leurs bâtiments publics et faire intervenir les énergies renouvelables ; 
  • Revoir une organisation spatiale pour accueillir de nouveaux habitants, prévoir des emplacements pour des équipements publics structurants ;
  • Accompagner les acteurs, notamment du monde agricole ou touristique, dans le changement de leurs pratiques ;
  • Ou bien encore, organiser des parcours cyclables, protéger des espaces (boisés- naturels- maraîchères) et y mener des actions pédagogiques.

Au travers de ce partenariat, ces six communes souhaitent engager des actions concrètes avec la population, donner envie aux autres communes (au sein d’un EPCI ou avec d’autres collectivités) de rejoindre la dynamique et faire rayonner leurs actions.

Un accompagnement dans leur stratégie de transition pendant 6 mois et plus

village au milieu des champs
Y Bernardi

L'appel à partenaires qui est lancé par le Cerema et les associations Notre Village et Le Grand Secret du Lien permettra de poser les fondements et les conditions de réussite d'une stratégie territoriale de transition écologique en amont d'actions plus opérationnelles.

Ensemble, ces trois acteurs vont aider les collectivités à construire un programme de transition écologique et solidaire et une stratégie éducative auprès des populations.

  • Etablir un agenda 2030, labellisé "Notre Village Terre d’Avenir" avec l'association Notre Village qui promeut et accompagne les communes rurales dans la préservation de leur cadre de vie et la sauvegarde de leur qualité de vie. Les collectivités lauréates vont être accompagnées dans la réalisation de leur diagnostic jusqu'à la mise en œuvre des actions, de développement durable durant trois ans.
  • Enclencher d’ici fin juin un mouvement territorial de transition avec le Cerema, fort de son ingénierie d’expertises, de méthodes et d'outils. Les six collectivités lauréates ont eu le choix entre trois types d’accompagnement ;
    • Mareau-aux-Prés (45) a privilégié un appui sur un dispositif autour de la charte de la participation citoyenne, pour trouver le meilleur moyen de mobiliser sa population et ses partenaires et les rendre acteurs et porteurs ;
    • Saint-Loup Lamairié (79) et Saint-Germier (79) vont disposer d’un appui "prospective flash" pour rester en éveil sur le territoire, construire une vision collective et donner l’envie d’agir avec le monde qui les entoure ;
    • Villaines-la-Juhel (53), Cazères (31) et Assat (64) vont mener une démarche de résilience territoriale pour identifier et s’appuyer sur les leviers les plus robustes. A ce titre, elles ont déjà bénéficié des premiers travaux (webinaires collectifs) qui se sont déroulé les 6, 7 et 9 avril 2021.
  • Construire une stratégie éducative avec l'association Le Grand Secret du Lien pour que soit mis en place "l’éveil au lien" (à la nature) auprès des enfants, des jeunes et des habitants impliqués dans un projet de transition écologique. Le Grand Secret du Lien accompagnera les cinq collectivités lauréates volontaires dans la construction de leur stratégie éducative en lien avec les espaces naturels et dans la mise en œuvre des actions.

 

Inspirer d'autres collectivités rurales

Ce partenariat a également vocation à éveiller les envies d'expérimentation de la part d'autres territoires. C’est pourquoi les partenaires nationaux prévoient plusieurs formes de valorisation des accompagnements réalisés.

Pour la labellisation "Notre Village Terre d’Avenir", les expériences de terrain et les résultats de ces opérations seront capitalisés et valorisés au plan national par l’association Notre Village.

Pour le volet "Transition éducative", avec Le Grand Secret du Lien, un film documentaire valorisant les expérimentations des communes engagées par les communes retenues pourra être tourné pour le cinéma.

Enfin, le Cerema valorisera ces expériences sur son site et ceux qu'il co-anime. A l’automne 2021, les partenaires organiseront un événement de clôture ouvert à toutes les collectivités désirant s’inspirer des expériences réalisées. 

 

Les partenaires