17 juin 2020
route dans le nord pas de calais au dessus d'un plan d'eau
Laurent Mignaux - TERRA
Le Cerema est partenaire du projet "la trame turquoise, une nouvelle composante de la gestion routière" pour le département de Vaucluse.
Lauréat de l’appel à projet 2019 de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse, ce projet fait partie des "coups de cœur" du jury pour son côté opérationnel et transversal.

Le département de Vaucluse s’est associé au Cerema pour proposer le projet « La trame turquoise, une nouvelle composante de la gestion routière » à l’appel à projets de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse

« La trame turquoise, une nouvelle composante de la gestion routière »

Le département de Vaucluse s’est associé au Cerema pour proposer le projet « La trame turquoise, une nouvelle composante de la gestion routière » à l’appel à projets de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse. La trame turquoise représente l’interface entre la trame verte et la trame bleue. Ces milieux abritent ainsi des espèces évoluant à la fois dans le milieu aquatique et dans le milieu terrestre.

Ce département a engagé depuis plusieurs années un processus d’amélioration de la préservation de la biodiversité dans ses opérations de gestion du patrimoine routier.

Responsable d’un patrimoine de 2 300 km de routes, le département veut éviter la division des habitats des espèces, l’altération des corridors écologiques et les collisions de la faune avec les véhicules.

appel à projet 2019 de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée Corse _ trame turquoise

 

Implication du Cerema dans la préservation de la biodiversité

Le Cerema est impliqué sur la préservation de la biodiversité depuis de nombreuses années.

Concernant la Trame Verte et Bleue, le Cerema s’investit au bénéfice des collectivités territoriales et des services de l’État, dans l’élaboration et l’application des politiques publiques en faveur du rétablissement, de la restauration et de la préservation des continuités écologiques.

Il est notamment reconnu comme expert sur la question des infrastructures de franchissement (passages à faune), sujet pour lequel il a rédigé des documents de référence (voir en bas de page « pour en savoir plus »).

Plus généralement, pour la prise en compte des espèces et des milieux dans les projets d’aménagement, le Cerema fournit un appui scientifique et technique aux acteurs publics et aux maîtres d’ouvrages, que ce soit en matière d’expertises opérationnelles ou de guides méthodologiques. Il contribue aussi à la diffusion de la connaissance sur les espèces et milieux et sur la préservation de la diversité biologique.

 

Le Cerema accompagnera le Conseil Départemental, durant les trois années du projet (2020-2022).

 

lancement du projet  officiellement le 12 février par Maurice Chabert, président du Conseil Départemental de Vaucluse, à Avignon, en présence du Cerema.

Le projet a été lancé officiellement le 12 février par Maurice Chabert, président du Conseil Départemental de Vaucluse, à Avignon, en présence du Cerema.

 

Les équipes du Cerema travailleront à :

  • l’identification des points de conflit entre le réseau routier départemental du Vaucluse et la « trame turquoise »
  • la prise en compte de la « trame turquoise » dans les pratiques d’entretien courant du réseau routier pour préserver les continuités écologiques
  • l’élaboration de projets de restauration de continuités écologiques sur une quinzaine de secteurs opérationnels (points de conflits ou zones à maintenir en bon état)
  • le rétablissement d’une continuité écologique sur le site pilote de l’Espace Naturel Sensible des mares de la Pavouyère, sur la commune de Mormoiron.

Le projet est structuré de façon à favoriser les synergies locales et partenariats.

 

Implication des acteurs locaux

Le séminaire de lancement a été l’occasion de rassembler les principaux acteurs du territoire (EPAGE ; Syndicats de rivière ; CEN ; CAUE ; Parcs Naturels Régionaux...). L’implication des acteurs locaux (gestionnaires routiers ; gestionnaires de site) et notamment l’articulation de l’étude avec leurs projets sera recherchée.

 

Valorisation du projet

Des actions de communication et diffusion des connaissances (séminaires, ateliers de travail, documents de valorisation des résultats des projets, panneaux d’informations) seront mises en place tout au long du projet.