10 août 2021
cours d'école
Cours d'école à Meilhan
Préserver et réintroduire la nature en ville, telle est l’ambition de la convention de partenariat signée entre le Cerema et Val de Garonne Agglomération.
Afin de mettre en place un Plan de végétalisation clé en mains, le Cerema mobilise toute son expertise au service de ce territoire en lui apportant compétences innovantes, analyses pluridisciplinaires et tests grandeur nature.

La végétalisation, une ambition du territoire aux multiples bienfaits

Engagée dans un Contrat de Transition Ecologique depuis décembre 2018, l’Agglomération implantée à Marmande a fait du Plan de Végétalisation une priorité, inscrite également dans son Opération de Revitalisation de Territoire (ORT).

Le but est de préserver et de réintroduire la nature en ville, dans les espaces urbanisés du territoire, particulièrement les centres-villes et les centres-bourgs, qui ont été très minéralisés depuis plusieurs décennies.

Engager un Plan de végétalisation poursuit plusieurs objectifs aux bienfaits reconnus:

stationnement
Stationnement Jules Ferry à Tonneins
  • lutter contre les ilots de chaleur ;
  • répondre aux attentes sociales en matière de nature en ville
  • restaurer la trame verte et bleue ;
  • améliorer la qualité de l’air et le cadre de vie;
  • renforcer l’attractivité des centres-villes et des centres-bourgs ;
  • optimiser la gestion des eaux pluviales ; etc.

 

La première étape du plan de végétalisation comprend un diagnostic thermique réalisé par Val de Garonne Agglomération, qui a permis de cartographier les îlots de chaleur et de fraîcheur urbains et d’identifier les facteurs sources des surchauffes estivales localisées sur le territoire.

Cet état des lieux constitue une référence pour la mise en œuvre des préconisations qui seront produites dans le cadre du partenariat avec le Cerema.

 

Une analyse transversale de la nature en ville

Construire un Plan de végétalisation impose de mettre en place une approche transversale et innovante afin de développer une réflexion incluant les multiples facteurs et enjeux qu’un tel Plan recouvre.

C’est pourquoi, le Cerema mobilise son expertise multi-thématiques en matière de biodiversité, de paysages, d’eau, d’espaces publics, de concertation, d’aménagement et d’urbanisme, et ce non seulement à l'échelle du territoire, mais également au niveau de sites identifiés. Mais l’accompagnement ne s’arrête pas là.

Ilot Espiet Marmande
Ilot Espiet à Marmande

Comme l’opération de végétalisation est menée à l'échelle de l’agglomération, la collectivité a souhaité que la démarche fasse l'objet d'une concertation avec les usagers des espaces publics, les équipes d'entretien d'espaces verts, mais aussi les professionnels susceptibles d'intervenir lors de la réalisation des travaux, tels les pépiniéristes.

L'élaboration du plan de végétalisation comprend une dimension expérimentale pour le territoire, avec la mise en œuvre des préconisations de l’analyse territoriale sur trois sites pilotes en cœur de ville et cœur de bourg :

  • L’ilot Espiet à Marmande, situé entre la Place du Marché et le Comedia ;
  • L’ilot Jules Ferry à Tonneins, attenant au cinéma Rex ;
  • La cour de l’école et l’espace piéton adjacent à Meilhan sur Garonne.

 

Une boite à outils pour une végétalisation opérationnelle et durable

Il est nécessaire de donner des outils aux collectivités, en particulier aux communes qui assument la gestion de leurs espaces publics, afin qu’elles soient en mesure de végétaliser intelligemment et durablement les espaces et les équipements publics du territoire.

Cette boîte à outils destinée aux acteurs du territoire comprend des éléments pour alimenter les marchés publics et les règlements de plan local d'urbanisme, des conseils en matière de gestion des eaux pluviales, de plantations et d'entretien, des recueils bibliographiques de référence.

In fine, Val de Garonne Agglomération aura un plan d’actions opérationnel qui comprendra notamment, un référentiel de végétalisation, un livret des leviers mobilisables dans les documents d’urbanisme, un livret des dispositions à inclure dans les marchés publics, une valise de sensibilisation, des fiches d’interventions pour trois sites pilotes, la liste des essences pour la mise à jour du guide des essences locales.