5 février 2021
Vue de la température sur des tuyaux de chaufferie
Laurent Mignaux TERRA
Le Cerema produit la cartographie des besoins de chaleur en France pour les secteurs résidentiel, tertiaire et prochainement pour le secteur industriel. Un outil pour évaluer l'opportunité de créer des réseaux de chaleur.

Compte tenu des enjeux liés à la consommation et à la production de chaleur pour la transition énergétique de l’Europe, la directive européenne sur l’efficacité énergétique a fixé en 2012 (révisée en 2020) l’obligation, pour tous les États membres, de réaliser une carte nationale des besoins de chaleur et de froid et des sources potentielles pour la récupération de chaleur.

Pour la France, la carte nationale est mise à disposition du public, sur une plate-forme interactive en ligne, afin de contribuer à la bonne prise en compte des besoins de chaleur et de froid dans la planification air énergie-climat et l’aménagement énergétique des territoires.

Cette carte est la mise à jour du travail réalisé sur la période 2013 – 2014 par SETEC. Elle a été produite par le Cerema sur la période 2019 – 2020 et sera amenée à évoluer à minima tous les 5 ans (mise à jour des données, compléments d’information, etc.). Afin de l’améliorer, vous pouvez nous faire part de vos remarques via le formulaire de contact du site.

capture d'écran de la carte à l'échelle 1/50000
Vue de la cartographie à l'échelle 1/50.000e - Cerema

 

La cartographie a une précision à la maille de 100 m sur 100m.

La méthode comprend 3 étapes:

  1. Caractérisation des bâtiments tertiaires à partir des fichiers fonciers ou résidentiels à partir du Recensement Général de la Population (RGP)
  2. Affectation d'un secteur CEREN à chaque bâtiment tertiaire, et calcul des besoins pour les bâtiments résidentiels et tertiaires à partir des ratios du CEREN.
  3. Correction des besoins en chauffage et en froid en fonction du climat départemental.

 

Les cartographies

Exemples d'applications

Ces données peuvent être utilisées pour différentes applications. Quelques exemples:

  • Identification à une échelle territoriale (région, département, EPCI) des zones présentant des besoins de chaleur et de froid propices au développement de réseaux de chaleur et pour lesquelles une étude de faisabilité apparait pertinente
  • Identification, à l’échelle d’un EPCI ou d’une commune, des quartiers gros consommateurs de chaleur et présentant des enjeux forts de rénovation thermique et de sensibilisation aux économies d’énergie pour le chauffage
  • Identification des zones à fort besoin de chaleur situés à proximité d’un site industriel rejetant de lachaleur fatale
  • Établissement de chiffres clés concernant les besoins de chaleur du territoire, sur le périmètre d’un PCAET, d’un PLH, d’un PLUi ou d’un SRADDET

 

Un centre de ressources sur les réseaux de chaleur

infographie d'un réseau de chaleurLes réseaux de chaleur distribuent la chaleur produite de façon centralisée et permettant de desservir plusieurs usagers. Ils comprennent :

  • Une ou plusieurs unités de production de chaleur comme une usine d’incinération des ordures ménagères (UIOM), une chaufferie alimentée par un combustible (fioul, gaz, bois…), une centrale de géothermie profonde, etc. Il peut s'agir d'énergies fossiles, renouvelables ou de récupération.
  • Un réseau de distribution primaire dans lequel la chaleur est transportée par un fluide caloporteur,
  • Un ensemble de sous-stations d’échange, à partir desquelles les bâtiments sont desservis par un réseau de distribution secondaire

Le Cerema a mis en ligne un centre de ressources sur les réseaux de chaleur. Il propose notamment des cartographies des réseaux de chaleur existants et des outils méthodologiques pour développer les réseaux de chaleur.