28 mars 2018
Logo projet Scoop
SCOOP@F est un projet de déploiement pilote de systèmes de transport intelligents coopératifs, c'est-à-dire basés sur l'échange d'informations entre véhicules et entre le véhicule et la route. Les résultats et les perspectives du projet, dont le Cerema est l'un des partenaires, seront présentés les 5 et 6 avril 2018.

La transmission d'information entre les véhicules connectés et l'infrastructure

SCOOP@F est le seul projet de déploiement de C-ITS en Europe bâti sur une coopération entre gestionnaires routiers et constructeurs automobiles, qui a relevé tous les défis d’un déploiement grandeur nature : respect de la vie privée, sécurité, processus industriels, commande publique, vérification de la conformité et interopérabilité. Il déploie 3000 véhicules sur 2000 km de routes, sur cinq sites : l’Ile-de-France, l’autoroute A4, l’Isère, la rocade de Bordeaux, la Bretagne. Ces sites sont caractérisés par une grande diversité de types de routes (autoroutes, voies rapides urbaines, routes bidirectionnelles interurbaines et locales).

Les véhicules sont équipés de capteurs qui détectent des événements (route glissante, choc, freinage brusque…) et d’unités embarquées qui transmettent l’information aux véhicules en amont ainsi qu’au gestionnaire via des unités bord de route. Le gestionnaire peut aussi transmettre des informations (chantiers…) aux unités embarquées dans les véhicules.

SCOOP@F rassemble de nombreux partenaires publics et privés autour du Ministère des Transports, qui joue le rôle de coordinateur : des collectivités locales, des gestionnaires routiers, les constructeurs automobile PSA et Renault, des universités et centres de recherche, un opérateur télécom, un  fournisseur de services de sécurité et des partenaires autrichiens, espagnols et portugais.

 

Une priorité donnée aux services d'alerte

Un des objectifs de SCOOP@F est d’améliorer la sécurité routière, mais aussi la sécurité des agents qui interviennent sur les routes pour des travaux et d’autres mesures d’exploitation. C’est pourquoi la priorité a été donnée à des services d’alerte comme l’alerte chantiers, l’information sur les interventions en cours des agents du gestionnaire routier, et l’information embarquée sur les événements inopinés et dangereux (queue de bouchon, route glissante, animal errant, accident, etc.).

Le projet est financé par la Commission européenne.

 

Ce séminaire qui présentera le projet, ses résultats et ses perspectives, se déroulera les 5 et 6 avril 2018 à l'IFSTTAR.

Stéphanie Bordel et Mehdi Chahir  du Cerema Ouest présenteront les premiers résultats obtenus dans le cadre de la thèse de Mehdi Chahir et co-dirigée par Stéphanie Bordel et le Pr. Alain Somat (Université de Rennes 2) sur l'acceptabilité et l'accompagnement au changement. Plus spécifiquement, ils feront un focus sur les principaux freins et leviers repérés à l'acceptabilité du dispositif SCOOP et l'accompagnement mis en place à la DIR Ouest pour lever ces freins.