10 juin 2021
Jeunes actifs souriants en train de travailler dans un ambiance startup ou PME innovante
© Vasyl Dolmatov / iStock
Début mars, le Cerema lançait son premier appel à projets dans le cadre du dispositif CeremaLab, sur le thème de la résilience des territoires et de leurs infrastructures. Sur les 118 candidatures de startups et PME reçues, 12 finalistes ont été sélectionnés pour « pitcher » devant le jury qui a désigné les 5 lauréats de l’appel à projets. En réponse au nombre élevé de candidatures de qualité, le Cerema a proposé à des entreprises non lauréates développant des projets particulièrement prometteurs de rejoindre l’écosystème CeremaLab, nouvellement créé.

Près de 120 candidatures de startups et PME reçues pour le 1er appel à projets CeremaLab

Avec son premier appel à projets lancé début mars dans le cadre de CeremaLab – son dispositif d'accompagnement technique et territorial des startups et des PME innovantes, en lien avec l’institut Carnot Clim’adapt –, le Cerema avait pour ambition de détecter et nouer des collaborations avec des entreprises porteuses de solutions innovantes répondant de manière concrète et opérationnelle à l’enjeu de la résilience des territoires.

Cet appel à projets a suscité un véritable engouement puisque 118 dossiers de candidatures ont été déposés par des entreprises.


12 dossiers finalistes sélectionnés pour « pitcher » devant un jury d’experts

Parmi ces candidatures de qualité, 12 dossiers ont été présélectionnés, sur la base de critères relatifs à la structure candidate et à la solution proposée : proposition de valeur et caractère innovant de l’offre, potentiel économique, qualité et complémentarité de l’équipe, adéquation avec les enjeux et la valeur ajoutée de l’expertise du Cerema, adéquation du projet avec la thématique de l’appel à projets.

Le 27 mai, le jury de l’appel à projets – complémentaire et de très bon niveau – s’est réuni en visioconférence pour examiner les dossiers des douze finalistes et échanger avec leurs représentants.

Présidé par Emmanuelle Lointier, présidente de l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France (AITF), ce jury était composé de représentants de l’Ademe, de partenaires de l’appel à projets – bpifrance, Ceebios, Efficacity, l’IDRRIM –, d’Impulse Partners, de Leonard (groupe Vinci), de Neovya (une startup émanant du Cerema et de l’Université Gustave Eiffel), de l’investisseur Sofimac Innovation, du pôle Systematic Paris-Region, de l’Université Gustave Eiffel, mais aussi d’experts du Cerema.


Les 5 entreprises lauréates du 1er appel à projets CeremaLab

Au terme de cette journée placée sous le signe de l’innovation, le jury a désigné 5 lauréats : Cool Roof, Cuirassier, TechnoCarbon, Vialytics et vorteX.io.

Les entreprises lauréates ont été choisies pour la qualité de leur projet, leur impact sur les territoires et la valeur ajoutée d’un accompagnement par le Cerema.

 

Les entreprises lauréates de l'appel à projets CeremaLab sur le thème de la résilience des territoires et de leurs infrastructures :
 

Entreprises lauréates de l'appel à projets CeremaLab sur le thème de la résilience des territoires et de leurs infrastructures


Cool Roof
Cool Roof est une entreprise basée en Bretagne qui intervient dans le domaine du bâtiment. Son innovation est un enduit biosourcé permettant de lutter contre les îlots de chaleur par enduction des toitures. Ce produit se classe parmi les low-tech – des technologies conçues pour être utiles, durables et accessibles à tous – et permet d’améliorer la résilience des villes face au réchauffement climatique. 

Cuirassier
Basée à Poitiers en Nouvelle-Aquitaine, Cuirassier a développé une barrière temporaire anti-inondation qui permet d'agir en urgence ou non lors de crues rapides en zone imperméable, sans avoir recours à des moyens humains et mécaniques lourds souvent hors de portée.

TechnoCarbon
TechnoCarbon relève du marché des matériaux de construction. L’entreprise, dont le siège social est à Paris, a développé un nouveau matériau bas carbone, durable et haute performance pouvant se substituer aux matériaux traditionnels comme l’acier, le béton armé ou l’aluminium. Cette solution vise notamment à améliorer les performances techniques et écologiques de certaines constructions (infrastructures littorales, infrastructures de transports…).

Vialytics
Vialytics, startup européenne d'origine allemande ayant un bureau parisien et la volonté de s'implanter en France, offre une solution innovante dans le domaine des infrastructures routières. Il s'agit d'un système de diagnostic intelligent pour analyser l'état des chaussées de mobilité douce (pistes cyclables notamment) avec un vélo et un smartphone. Le projet s'inscrit dans la résilience des infrastructures pour optimiser les opérations de maintenance, augmenter la sécurité des usagers et promouvoir des pratiques logistiques plus écologiques.

vorteX.io
La startup toulousaine vorteX.io a travaillé à la transposition de solutions satellitaires de télédétection pour déployer un service de mesures temps réel en hydrologie à partir d'un réseau étendu de capteurs intelligents et innovants. Cette solution présente un intérêt pour les collectivités et les acteurs du secteur de l'eau afin de recueillir un ensemble de paramètres hydrologiques, de surveiller finement et à coûts contenus les cours d'eau et de prévoir des phénomènes de crue et de sécheresse.

 

« Les propositions des startups ont pu être examinées par un jury très complet dans sa diversité et ses approches. Je me réjouis des approfondissements obtenus par le biais des questions posées qui nous ont permis de retenir des candidats très intéressants, a commenté Emmanuelle Lointier, présidente du jury. La co-construction publique privée démontre à nouveau ses bienfaits, au bénéfice de nos territoires. Bonne route à chacun de nos bénéficiaires de cette belle démarche avec le Cerema ! »

 

Ces lauréats bénéficieront de 5 jours d’accompagnement gratuit par les équipes du Cerema et de l’encadrement complémentaire des partenaires du Cerema.

Le Cerema apportera notamment des conseils métier, des expertises techniques et une capacité de R&D dans les domaines concernés pour aider les entreprises à valider leurs approches et ainsi à déployer leurs solutions à grande échelle au service des territoires et de leur résilience.


Des entreprises aux projets particulièrement prometteurs rejoignent l’écosystème CeremaLab

Cet appel à projets a généré un nombre élevé de candidatures de qualité. Parmi les entreprises non sélectionnées par le jury, plusieurs ont attiré l’attention des équipes du Cerema ou de ses partenaires. Dans le cadre de sa mission de service public, le Cerema a proposé à une trentaine d’entreprises développant des projets particulièrement prometteurs, en lien avec les domaines du Cerema, de rejoindre l’écosystème CeremaLab.

L’écosystème CeremaLab est composé d’entreprises que le Cerema souhaite suivre et mettre en valeur comme offreurs de solutions innovantes. Il s’agit également de partenaires potentiels auxquels le Cerema pourra proposer des opportunités de collaboration à court ou moyen terme, ou une offre de recherche contractuelle bilatérale au titre de l’institut Carnot Clim’adapt.

Ces entreprises sont mises en avant sur le site web du Cerema et des rendez-vous personnalisés seront programmés dans les semaines à venir. Des animations spécifiques seront aussi proposées dans les prochains mois.

 

Les entreprises composant l'écosystème CeremaLab (liste en cours d'enrichissement) :

Logo AirBooster

 

Logo AquaTech Innovation Logo dooApp Logo Les couleurs du numérique Logo Meersens Purple Alternative Surface
Logo RENOFASS Logo SEPIDEC Logo SETUR Logo Sitowie Logo Smart Panel Terra Innova
Logo Urban Radar Logo VanO Logo Vertuo Logo Wavely Logo Wind my Roof Logo Wintics


Carte dynamique des entreprises lauréates de l'appel à projets et composant l'écosystème CeremaLab :
 

  


Logo CeremaLab

 



CeremaLab est un dispositif dédié aux PME innovantes et aux startups développant des produits et services en lien avec les domaines d’activité du Cerema, pour accélérer leurs projets et augmenter leur impact sur les territoires.
Il s’inscrit dans l’objectif de Clim’adapt – l’institut Carnot du Cerema – d’accroître ses interactions de recherche partenariale bilatérale avec les entreprises de petite taille.
CeremaLab fait partie du réseau d'incubateurs Greentech Innovation du Ministère de la Transition écologique.