28 janvier 2019
Érosion du littoral : réalisation de forages carottés sur le site des Vaches Noires
Deux forages carrotés de 15 m et 30 m de profondeur ont été réalisés sur le site emblématique des Vaches Noires, situé à Villers-sur-Mer en Normandie en janvier 2019. C’est une opération menée dans le cadre du projet de recherche Télédétac (Télédétection par drone du trait de côte), financé par la région Normandie, qui vise à évaluer l’aléa d’érosion du littoral.

Ce projet a pour objectif de développer des outils pour étudier l’érosion du littoral, en comprendre l’ensemble des phénomènes et en proposer une première quantification. Il est piloté par l’équipe ENDSUM du Cerema, en partenariat avec le laboratoire LETG/Geophen de l’Université de Caen Normandie et le LMI de l’INSA de Rouen.

C’est dans ce contexte que l’atelier sondage de l’unité Géotechnique du Cerema a été mobilisé pour effectuer deux forages, à proximité du site des Vaches Noires. Ces derniers ont un double objectif :

  • Le premier est d’effectuer des prélèvements de sols, via du carottage, afin de caractériser finement la géologie du site ;
  • Le second concerne la pose de matériel pour le suivi des différents niveaux de nappe.

Des mesures de radioactivité naturelle (sonde RAN) émise par les éléments radioactifs (uranium, thorium, radium, potassium) contenus dans les terrains traversés sont réalisées en compléments de ces sondages.

Ce site a été l’occasion de tester la robustesse et les limites des résultats en faisant varier les vitesses et les différents types de tubage pouvant modifier les contrastes observés.

La réalisation de la coupe géologique et son log est le fruit d’un travail d’équipe faisant intervenir une multitude d’acteurs du laboratoire régional du Cerema de Rouen et de compétences travaillant en concert :

  • Les sondeurs du Cerema  : ils sont les chefs d’orchestre des prélèvements. Leurs connaissances et compétences permettent d’utiliser les outils les plus adaptés afin de récupérer des échantillons intacts avec le plus grand taux de récupération ;
  • Les géologues du Cerema et l’université  de Caen qui savent identifier les formations géologiques rencontrées ;
  • Les chargés d’études du Cerema capables d’interpréter les diagraphies de forages, les mesures RAN permettant de recaler les formations observées à des profondeurs plus justes.
Partenariat projet de recherche Télédétact

Les figures suivantes illustrent les activités réalisées au cours de ces deux forages, quelques carottes obtenues ainsi qu’un log final avec ses différentes caractéristiques lithologiques et physiques :