21 août 2020
Nemours inondée
Arnaud Bouissou - Terra
Le Cerema a réalisé un traitement du fichier foncier de manière à obtenir un fichier "prêt à l’emploi" permettant d’appliquer les courbes de dommage aux logements, pour évaluer le montant des dommages liés à des inondations sur les logements. Deux fichiers sont disponibles pour chaque département de Métropole, l’un pour les logements, l’autre pour les sous-sols.

Qu’est-ce que l’analyse coût-bénéfice ?

Le principe de l’analyse coût bénéfice est de comparer le coût d’un ouvrage de protection avec les bénéfices qu’il peut procurer en évitant des dommages pour certains événements.

Cette analyse permet d’apporter des éléments sur la pertinence et la rentabilité des ouvrages, et s’avère nécessaire pour bénéficier du fonds de prévention des risques majeurs, dès lors que le coût des ouvrages modifiant l’aléa dépasse 2 millions d’euros.

Pour plus de précisions, aller sur la page du ministère de la transition écologique sur l’évaluation économique des projets de gestion des risques naturels.

Qu’apporte le fichier produit par le Cerema ?

Le calcul des dommages pour un événement donné s’effectue au travers de "courbes de dommages", donnant un montant de dommage à attendre pour différents types de logements (individuel avec / sans étage / collectif), selon la hauteur d’eau, la durée de submersion et le caractère salin ou non de l’eau.

Le Cerema a réalisé un traitement du fichier foncier de manière à obtenir un fichier "prêt à l’emploi" permettant d’appliquer les courbes de dommage aux logements. Deux fichiers sont disponibles pour chaque département de Métropole, l’un pour les logements, l’autre pour les sous-sols.

 

Que contiennent ces fichiers ?

Maison inondée2 fichiers au format shapefile ont été réalisés pour chaque département :

  • Un pour les logements : logements_AAAA_DD (ou AAAA est l’année et DD est le numéro de département), localisant par un point le logement, et comportant la typologie ACB, l’année de construction, le niveau du local, le nombre d’étages, la surface en rez-de-chaussée, la surface totale et la surface rectifiée en rez-de-chaussée ;

  • Un pour les sous-sols et caves : sous-sols_AAAA_DD, localisant par un point le sous-sol et comportant la typologie ACB et la surface.

Ces fichiers se basent sur quelques variables des fichiers fonciers, et sur un certain nombre de simplifications et hypothèses afin que le résultat corresponde aux typologies prévues dans la méthode.

Comment les obtenir ?

page d'accueil DataFoncierLes fichiers sont gratuits et constitués par département mais seuls les ayants droit des fichiers fonciers peuvent en disposer.

La première chose à faire est d’écrire à l’adresse fichieramc@cerema.fr pour préciser le périmètre sur lequel vous souhaiteriez disposer des données. Il vous est également possible de poser des questions sur ces fichiers.

Il faut ensuite aller sur le site datafoncier et suivre la procédure afin de demander l’accès aux fichiers fonciers anonymisés, qui permet ensuite d’accéder au fichier.

Comment les utiliser ?

Une notice précise l’utilisation des fichiers, en particulier les points sur lesquels être vigilant.