18 décembre 2017
Paysage de vallée verdoyante du Parc National des Pyrénées
Dans le cadre d’une action en Partenariat et Innovation avec le Parc national des Pyrénées, le Cerema Sud-Ouest mène une étude d’identification des continuités écologiques (ou TVB : ensemble des zones naturelles préservées et des corridors écologiques qui les relient entre elles) sur le territoire du Parc national, qui s’intègre dans un projet global dénommé Adap’Ter (Adaptation des Territoires).
Ce programme a été élaboré conjointement en 2016 par le Parc national des Pyrénées, le Syndicat mixte du Parc Naturel Régional (PNR) des Pyrénées Ariégeoises, la Réserve Naturelle Régionale (RNR) du Pibeste-Aoulhet et les Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Il se décompose en plusieurs actions complémentaires pour l’élaboration et la validation de cette TVB, mises en œuvre par divers organismes, dont le Cerema Sud-Ouest qui a en charge sa modélisation et la localisation des zones recoupées par les aménagements humains.

Le Cerema Sud-Ouest et le Parc national des Pyrénées travaillent en partenariat sur :

  1. l’identification de la TVB(1) au moyen de modèles numériques utilisant de multiples données, ainsi que des points de rupture du réseau écologique (réservoirs de biodiversité(2) et corridors écologiques(3)) par les zones urbaines et les Infrastructures Linéaires de Transport (ILT). La hiérarchisation de ces points de rupture est effectuée en fonction des enjeux écologiques du territoire et des caractéristiques des ILT.
  2. la consolidation de la méthode d’identification des TVB élaborée par les PNR d’Occitanie à l’aide du retour d’expérience d’Adap’Ter ;
  3. la rédaction de fiches actions permettant d’évaluer la faisabilité technique et financière de mesures de rétablissement des continuités écologiques.

Le travail des deux partenaires s’organise autour d’échanges réguliers, de réunions et de comités techniques rassemblant différents acteurs comme les services de l’État, des organismes publics (Office National de la Chasse et la Faune Sauvage...), des associations (Conservatoire d’Espaces Naturels Régional...) et des experts, afin d’arbitrer et de valider les choix méthodologiques ou tout autre aspect technique ou scientifique.

L’étude a débuté en 2016. A ce jour, les réservoirs ont été identifiés et les corridors sont en cours de modélisation.

Le partenariat se poursuit en 2018 avec l’approfondissement de certains aspects et l’identification des points de rupture.

Cette étude est novatrice par son caractère multi-partenariale et sa méthodologie de validations croisées « terrain - modèle » par de multiples techniques, en milieu montagnard et pour un Parc national.


Contact : Cerema Sud-Ouest - Département Aménagement & Intermodalité des Transports - Groupe Biodiversité et Milieux naturels


(1) Outil d’aménagement du territoire dont l’objectif est de maintenir ou recréer un réseau écologique terrestre (trame verte), aquatique et semi-aquatique (trame bleue), c’est-à-dire un maillage écologique de différents espaces qui permet aux espèces d’effectuer leur cycle de vie, garantir le maintien de leur diversité et leurs capacités d’adaptation.

(2) Zones privilégiées par les espèces animales et végétales pour le refuge, l’alimentation ou la reproduction.

(3) Espaces favorables pour le déplacement des espèces entre les réservoirs de biodiversité.