14 juillet 2019
Séminaire 9 juillet
Le 9 juillet, 400 personnes se sont retrouvées à Paris pour un évènement national sur les contrats de transition écologique en présence de François de Rugy, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire.
Il s'agissait d'une nouvelle étape pour les CTE avec l'accueil de 61 nouveaux territoires qui rentrent dans la démarche.
Ce sont maintenant 80 territoires qui sont engagés dans le dispositif.

3 contrats signés en juillet

4 nouveaux CTE ont été signés depuis début 2019 : Territoire Cote Ouest (Ile de la Réunion), le Pays du Grand Briançonnais, le département de la Corrèze, ainsi que le Pays de Grasse, en présence du Cerema, partenaire du CTE et co-porteur de plusieurs actions en lien avec la biodiversité.
Le 6 juillet, le CTE de la Guyane a été signé, suivi le 8 juillet par celui de Coutances Mer et Bocage (Normandie) par Emmanuelle Wargon et Pontivy Communauté et Centre Morbihan Communauté (Bretagne) par François de Rugy.

Les autres territoires, engagés depuis avril, seront signés au cours de l'été ou à l'automne.

Plus de 400 actions sont en cours ou prévues, sur les 19 territoires-pilotes, pour un volume financier de 650 millions d’euros !

La France s’est dotée d’une loi ambitieuse avec la neutralité carbone en 2050. Il nous suffirait de respecter la loi. Mais ce n’est pas si simple ! Les objectifs sont clairs en terme de réduction de GES (-40 % d’ici 2030). Mais il faut absolument que cette transition n’accroisse pas les inégalités. Cette transition offre des opportunités en terme de lien social, de création d’emplois. Si on ne fait rien, c’est notre jeunesse qui devra s’en charger ! Mais c’est aussi eux qui la feront.
Jean Jouzel, Climatologue

61 nouveaux territoires rejoignent le dispositif

Carte des lauréats

Le 9 juillet marque le début du déploiement national du dispositif, après 18 mois d’expérimentation. Plus de 130 candidatures ont été reçues dans le cadre de l’appel à candidatures lancé le 2 avril dernier par Emmanuelle Wargon. Les 61 lauréats représentent 111 EPCI (8,8% du nombre d’EPCI en France), 3 254 communes (9,3% des communes française) et 7 092 526 habitants, soit 10,3% de la population française.

Parmi ces candidats, 61 ont finalement été sélectionnés pour participer à la première promotion du réseau des contrats de transition écologique.

Ces territoires bénéficieront de la mobilisation des services de l’État et de ses opérateurs _  et donc du Cerema _ au service d’un projet collectif tout au long des six prochains mois. Ils pourront également compter sur les effets d’un réseau dynamique de territoires engagés pour le développement durable, y compris avec le soutien des 19 territoires-pilotes, et de nouvelles solutions numériques, pour les accompagner dans la constitution de leur projet et dans la consolidation financière de leur contrat.

Une nouvelle plateforme pour accompagner les territoires

Le portail des contrats de transition écologique est construit suivant les principes d’un réseau social avec une forte dimension territoriale. Il comporte toutes les informations et outils utiles pour l’élaboration d’un CTE.
Un moteur de recherche cartographique permet par ailleurs de trouver des sources d’inspiration dans les autres CTE, de contacter les membres du réseau…
Enfin, en complément du portail national, les territoires disposeront dès septembre prochain de la gestion de leur page CTE : animation de leur communauté d’acteurs, lancement d’un appel à projets, maturation des projets…

Développée par OpenAtlas avec l'appui d'Efficacity et du Cerema, cette plateforme met aussi à disposition des territoires un maximum de ressources utiles, dont celles produites par le Cerema.

Un séminaire riche et une pluralité de points de vue

Table ronde

Ouvert par le sociologie Jean Viard, le séminaire a donné la parole a une multitude d'acteurs : le climatologue Jean Jouzel, le biologiste Gilles Boeuf, les collectivités et services de l'Etat engagées dans le dispositif mais aussi des collectivités engagées de longue date sur ces sujets comme Malaunay, Metz et St Flour, et bien sûr des représentants d'associations et du monde économique (syndicat, entreprises).

Le séminaire était aussi l'occasion de faire le point sur les 10 CTE en cours de finalisation avec, là aussi, des représentants des collectivités et les acteurs économiques qui les accompagnent.

Il fût clôturé par Stéphane Travert, Député de la Manche, ancien Ministre, avec la promesse collective de continuer dans cette dynamique.

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Cela peut résumer les contrats de transition écologique ! Les CTE sont des assembliers au service d’une cause, de l’innovation territoriale. Tocqueville disait : "quand le passé n’éclaire plus l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres". Nous avons aujourd'hui un peu réallumé la lumière pour notre futur. Nous ne sommes que les dépositaires de ce que nous léguerons à nos enfants plus tard. Ce sont des territoires que naissent les vocations et les grandes idées !
Stéphane Travert, Député de la Manche, ancien Ministre

Contact Cerema