14 juin 2018
covoiturage
© Arnaud Bouissou - Terra
Le Cerema sud-ouest a organisé et animé à Bordeaux le 23 novembre 2017 une journée technique sur le covoiturage courte distance. Cet événement a rassemblé plus de soixante participants venant de services déconcentrés du ministère de la transition écologique, de collectivités territoriales, de start-up, de bureaux d'études et d'organisations non gouvernementales impliqués dans le développement de services de covoiturage courte distance.

Le covoiturage longue distance s’est rapidement développé dans nos territoires au cours de ces dernières années, favorisé notamment par des plateformes de mise en relation privées bien connues, même si la concurrence se fait rude avec le transport ferroviaire et les cars longue distance. A contrario, le covoiturage courte distance (moins de 80 km) peine à se développer.

Le covoiturage courte distance : une solution à développer

Cette solution pourrait constituer une réponse aux besoins de mobilité, bénéfique pour la collectivité à divers titres (économique, social et environnemental).  Son potentiel de développement est jugé très important par certains professionnels de la mobilité. Les besoins existent dans les territoires périphériques de nos agglomérations et les territoires ruraux. Des solutions techniques intelligentes, tirant profit de la puissance du numérique et des technologies de communication, sont proposées.

Cette solution de mobilité fait également partie des modes de déplacement qui doivent d’ores et déjà être encouragés dans les territoires et les entreprises conformément à notre législation, notamment au travers des plans de déplacements urbains, des plans de mobilité ruraux ou des plans de mobilité des entreprises. Elle a par ailleurs fait l'objet de propositions de la part d'un groupe de travail national auquel a participé le Cerema dans le cadre des Assises Nationales de la Mobilité de 2017.

Les résultats de la journée technique

Les présentations et les échanges de la journée ont permis de partager les points de vue et connaissances sur ce qui freine le développement du covoiturage courte distance, sur ce qu’il conviendrait de mettre en place pour amplifier sa pratique dans nos territoires, sur les initiatives prises et les solutions techniques existantes.

Elle a réuni plus de soixante participants d’horizons variés (services déconcentrés de l’État, collectivités locales, prestataires de services, start up, associations, Ademe, Cerema), dans un climat d’ouverture et de partage d’informations, de points de vue et d’expériences. Les participants ont eu largement l’occasion d’échanger avec les intervenants dans le cadre de sept séances de questions-réponses.

Les présentations ainsi que la restitution intégrale des verbatim des interventions sont disponibles ci-dessous.


Contact : Cerema sud-ouest - Département Aménagement Intermodalité des Transports