24 octobre 2018
Stand du Cerema au Salon des maires 2017
Le Cerema sera présent au Salon des Maires, du 20 au 22 novembre. Ses experts interviendront sur plusieurs thématiques d’actualité pour les territoires : l'accessibilité et le PAVE, la mobilité en zones peu denses, les stratégies pour l'attractivité des cœurs de villes, l'entretien du patrimoine d'ouvrages d'art ou encore la résilience des infrastructures et les risques naturels.

Logo du salon des mairesLe Salon des Maires et des Collectivités Locales est un espace d’échanges entre les territoires et les acteurs qui interviennent sur les thématiques auxquelles sont confrontés les collectivités.

A travers des conférences et ateliers, il s'agit pour le Cerema de diffuser les connaissances auprès des acteurs des territoires, en leur apportant des outils utiles à la prise de décision, ainsi que des outils opérationnels. 

Des spécialistes du Cerema interviendront lors d’ateliers techniques, et proposeront aussi des conférences sur le stand (B31, pavillon 2.1), où les visiteurs trouveront aussi la documentation sur les domaines d’intervention du Cerema mis en avant lors de ce salon.

 

Mobilité

  • Le Cerema interviendra sur le PAVE (Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics), le 20 novembre de 11h15 à 12h15, au pavillon S salle 40, lors d’un atelier technique intitulé « Le PAVE : comment bien préparer cet outil de planification d’aménagement de la voirie et de l’espace public ? ».

Les communes ont dû s’engager à se rendre accessibles à tous les citoyens, en 2015 après la loi du 11 février 2005 sur le handicap. Or l’échéance n’a pas pu être respectée au sein de tous les territoires. Les bilans réalisés par les usagers concernés sont parfois mitigé, et l’accessibilité ne répond pas toujours aux besoins spécifiques liés à un certain type de handicap. Une difficulté réelle qui cache souvent un manque d’expertise sur la planification. Derrière cette démarche, il s’agit de repenser l’espace urbain pour réduire voire supprimer les difficultés de déplacements, élaborer différents scenarii et proposer un chiffrage des travaux à envisager.

La condition sine qua non, sans laquelle tous ces aspects risquent de ne pas s’imbriquer correctement, est la maîtrise parfaite de l’exercice du pilotage et d’animation de groupe de travail. Experts et cadres territoriaux pourront témoigner de leurs expériences concrètes.

  • Sur le stand du Cerema, une conférence sur la mobilité en zones peu denses permettra d'aborder les solutions liées aux nouvelles mobilités, pour compléter l'offre de transport. Ce sera au choix le 20 novembre à 14h, le 21 novembre à 11h ou le 22 novembre à 11h.

 

Ouvrages d'art

  • Expert en matière de conception, de gestion et de suivi du patrimoine d'ouvrages d'art, le Cerema propose une conférence avec ses experts sur les méthodes de gestion, l'expertise et le diagnostic, ainsi que sur les solutions d'entretien de ce patrimoine, le 20 novembre à 12 h sur le stand B31 au pavillon 2.1

 

Coeur de ville

  • Village ruralLa question de l'attractivité des coeurs de ville est prégnante aujourd'hui, et les innovations dans les territoires permettent de dégager des solutions adaptées aux différents contextes. Des experts du Cerema interviendront  le 21 novembre de 16 h 30 à 17 h 30  lors d'un atelier technique intitulé "Centre-ville : quelle stratégie de reconquête pour le coeur de la commune ?", au pavillon 2.1 salle 21

La plupart des centres-bourgs, des petites et moyennes villes françaises régressent depuis une trentaine d’années hormis les métropoles et leurs communes de petite couronne, et quelques cités touristiques. Plusieurs solutions sont proposées telles que des dispositions fiscales : allègement de la fiscalité sur la construction et la réhabilitation de logement dans certains périmètres ; création de crédits d’impôt sur le revenu pour les dépenses effectuées pour la rénovation d’un logement ancien, et exonération pour les acquisitions d’immeubles anciens. 
D’autres à l’inverse préconisent l’augmentation de la fiscalisation des terres agricoles, ou encore la mise en place de moratoires locaux empêchant toute création de centres commerciaux en plein champ. En somme tout faire pour équilibrer la concurrence entre les zones périphériques et les centres-villes, réguler l’urbanisme commercial, accompagner les petits commerçants, améliorer le cadre de vie, rénover les logements, renforcer les mobilités douces pour que le centre-ville redevienne à nouveau un lieu de flânerie. Cet atelier visera à discuter ces différentes approches, à partir de retour d’expériences.

 

Résilience des infrastructures

  • Dans un contexte de changement climatique, mais aussi de transition écologique et énergétique, la résilience des infrastructures est une question prioritaire pour les territoires. Le Cerema sera présent sur cette problématique lors de l'atelier technique "Risques naturels: quels outils de prévention et de gestion de crise ? Retours d'expériences et bonnes pratiques", le 22 novembre de 14 à 15 h, au pavillon 3 salle 30.

Les deux tiers des 36 000 communes françaises sont exposées à au moins un risque naturel parmi les huit risques naturels principaux prévisibles sur le territoire national :

  1. Route inondéeles inondations,
  2. les mouvements de terrain,
  3. les avalanches,
  4. les feux de forêt,
  5. les cyclones,
  6. les séismes,
  7. les éruptions volcaniques,
  8. les tempêtes.

Des dispositions pour les collectivités existent comme la mise en place des plans de prévention des risques naturels prévisibles (PPRN), ou d’autres plus spécifiquement destinées aux citoyens. Le document départemental des risques majeurs (DDRM) et le document d’information communal sur les risques majeurs (DICRIM) en font partie. Comment prévoir ces risques, les comprendre pour les anticiper et minimiser leurs impacts ? La coopération scientifique est un élément clé pour résoudre ces problèmes qui couvrent plusieurs domaines, mais cela demande aux collectivités de se préparer à l’imprévisible puisque la crise par définition détruit les références habituelles, les cartes et données traditionnelles et connues. Comment s’y préparer ? Quels outils mettre en place ? Cet atelier permettra de découvrir des retours d’expérience et bonnes pratiques.