22 septembre 2021
Camion de livraison en centre ville devant des magasins
Adobestock
Le programme InTerLUD, qui a pour objectif d'accompagner une cinquantaine de collectivités dans la co-construction de leur charte de logistique urbaine durable, se déploie dans les territoires avec les cinq premières conventions signées.

InTerLUD (Innovation Territoriale et Logistique Urbaine Durable) est un programme CEE dont l'objectif est d'accompagner les collectivités (communautés d'agglomération, communautés urbaines, métropoles) et les acteurs économiques de leur territoire dans la réalisation de chartes de logistique urbaine durable concertées. Les premiers territoires ont signé la convention de partenariat : le Grand Besançon, Rennes Métropole et le pays de Grasse, Valence Romans Agglomération et la Métropole de Versailles Grand Parc.

Pour mettre en œuvre cet accompagnement, le Cerema propose aux collectivités volontaires un appui méthodologique, des formations, des financements pour mettre en place la démarche localement (financements CEE) ainsi que des outils de suivi et de partage d'expérience avec d'autres collectivités. Le Cerema et Logistic Low Carbon accompagnent également la collectivité sur la concertation avec les acteurs économiques à travers la cartographie des acteurs locaux, des rendez-vous bilatéraux avec ces derniers, l’organisation de séminaires d’information et de groupes de travail, entre autres.

L’accompagnement proposé par le programme est basé sur le triptyque:

  • connaissance des flux du territoire
  • concertation avec l’ensemble des acteurs
  • plan d’action opérationnel.

Cette méthodologie est déclinée différemment sur chaque territoire, en fonction des spécificités locales. Focus sur quatre collectivités, et quatre scénarios d'accompagnement:

 

Le grand Besançon

logo Grand BesançonLa collectivité a officialisé son entrée dans le programme InTerLUD à travers une réunion d’information animée par Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole qui a eu lieu le 29 juin 2021 par visioconférence. Le Grand Besançon s’engage dans la démarche InTerLUD parallèlement au programme Action Cœur de Ville. La première étape de ces deux programmes consiste à la réalisation d’un diagnostic des flux de marchandises sur le territoire par le groupement ELV Mobilités et Logicités. Parallèlement, Logistic Low Carbon travaille à la cartographie des acteurs économiques locaux et au recensement de leurs enjeux (freins et leviers d’action). Le Grand Besançon pose, grâce à ce travail de diagnostic qui devrait aboutir en octobre 2021, la première pierre pour construire sa démarche de logistique urbaine concertée.

Les financements CEE proposés par le programme participent au recrutement d’un chargé de mission pour mettre en œuvre la démarche sur le territoire et à la réalisation d’études complémentaires au diagnostic ou à la mise en œuvre d’actions. Suite à la restitution du diagnostic et l’identification des thématiques principales sur le territoire, GBM organisera des ateliers de travail réunissant acteurs publics et privés pour co-construire le plan d’action local en matière de logistique urbaine durable.

 

La Métropole de Nantes

Logo nantes MétropoleLa métropole de Nantes s’engage dans l’élaboration d’une feuille de route co-construite avec les acteurs du territoire. En juin, une première réunion a été organisée entre Nantes Métropole et plusieurs de ses partenaires pour l’élaboration d’un pacte de logistique urbaine, l’occasion de mettre en place de nouvelles actions en faveur d’une logistique urbaine plus durable.

Plus de 100 personnes étaient présentes à ce temps de lancement, présidé par Thibaut Guiné, conseiller métropolitain délégué à la logistique urbaine. Toutes ont pu s’inscrire aux ateliers de travail qui démarreront en septembre, associant acteurs publics et privés de la logistique. L’objectif est de co-construire ce pacte et son plan d’actions, avant sa signature, prévue à l’été 2022. "Ce temps collectif nous a permis de poser les bases de notre réflexion autour d'une nouvelle logistique urbaine. Cette nouvelle logistique, construite dans la continuité de la nouvelle réglementation de livraison en centre-ville, sera moins carbonée pour répondre aux défis environnementaux de la métropole et de ses 24 communesa indiqué Thibaut Guiné.

 

Livraisons en ville : de nouvelles mesures pour répondre aux objectifs de Transition énergétique

Valence-Romans Déplacements

Valence Romans logoValence-Romans Déplacements s’est engagé dans la démarche InTerLUD en juillet 2021. Ce syndicat mixte est l’entité publique en charge des mobilités sur le bassin de vie Valence Romans Agglo -  Communauté de Communes Rhône-Crussol. Dès 2015 il a engagé une réflexion sur le transport de marchandises en ville en associant à ce travail l’ensemble des partenaires publics et privés concernés.

Cela s’est traduit par l’approbation en 2016 d’un schéma directeur de la mobilité des marchandises, composé d’un diagnostic et d’un plan d’action. Une charte partenariale mobilité des marchandises a été signée par l’ensemble des partenaires concernés pour confirmer leur engagement dans la mise en œuvre du plan d’action et depuis 2016 un certain nombre d’actions ont été réalisées.

La participation au programme InterLUD permettra à Valence Romans Déplacements et ses partenaires de poursuivre la mise en œuvre du plan d’action du schéma directeur de la mobilité des marchandises.

 

Sète Agglopôle Méditerranée 

logo sete agglopoleSète Agglopôle Méditerranée (SAM) a intégré la démarche InTerLUD suite à la décision de son président Francois Commeinhes, le 17 juin 2021. Plusieurs actions sur la logistique urbaine ont été identifiées dans le PDU 2020-2030 telles que la gestion réglementée de la livraison urbaine, la gestion des aires de livraison et le verdissement de la flotte au service du développement économique.

C’est dans cette continuité que l’agglomération initie une démarche partenariale pour une livraison durable des marchandises afin de limiter les nuisances environnementales sur son territoire. Afin de préparer la concertation entre les différents partenaires, Logistic Low Carbon mobilise déjà les acteurs économiques et peut bénéficier de l’appui du cluster logistique We4log qui couvre la région Occitanie, et dont SAM est membre.

SAM a par ailleurs lancé les démarches afin de recruter le bureau d’étude technique qui va l’aider à rédiger sa charte en faveur d’une logistique urbaine durable. Une action innovante à explorer serait d’utiliser le potentiel du transport urbain fluvial. En effet l’agglomération et notamment la ville-centre Sète est pourvue de canaux, avec une problématique d’accès contraints par des ponts neutralisant le trafic routier plusieurs fois par jour, qui peuvent engendrer des congestions importantes, qui plus est en période estivale.

A terme, la stratégie de déploiement et les actions de livraison de marchandises en ville seront issues d’un travail de diagnostic partagé et couplé à la concertation entre les acteurs publics et privés.

"La formation proposée dans le cadre du programme InTerLUD m'a permis de mieux appréhender les différents enjeux de la logistique urbaine, les différents leviers d'action des collectivités, avec des témoignages des acteurs du secteur et de comprendre la démarche à suivre pour aboutir à la rédaction d'une charte logistique urbaine durable" a souligné Jean Marchand, Chef de projets mobilité durable a Sète Agglopole Méditerranée.

Dans le dossier Le projet InTerLUD : Innovations Territoriales et Logistique Urbaine Durable