10 mai 2021
Vue d'un trottoir rue Garibaldi à Lyon, avec une rangée d'arbustes d'un coté et des arbres de l'autre
CR - Cerema
La présence de végétation en ville apporte de nombreux services, mais comment sélectionner les espèces d'arbres et d'arbustes les plus adaptés au climat d'aujourd'hui et de demain, au contexte et au besoin de la collectivité ? Avec la ville de Metz, le Cerema a développé un outil d'aide à la décision, Sésame (Services EcoSystémiques rendus par les Arbres, Modulés selon l’Essence), qui est en cours de déploiement dans de nouveaux territoires.

Sésame (Services EcoSystémiques rendus par les Arbres, Modulés selon l’Essence), dont l'objectif est d'accompagner la décision en matière de chois des espèces d'arbres et d'arbustes adaptés au milieu urbain, a été dans un premier temps conçu pour la région de Metz. Il est en cours d'adaptation à d'autres territoires, dont les besoins peuvent être différents.

 

Déterminer quelles espèces planter dans un contexte d'évolution du climat

A l'origine de ce projet, il y avait une volonté de la ville de Metz de mener une étude transdisciplinaire sur les services rendus par les arbres en ville. Elle a fait appel au Cerema, et 85 espèces d'arbres et d'arbustes ont été identifiées à travers un partenariat avec Metz Métropole et la ville de Metz.

schéma des services écosystémiques rendus par les arbres14 espèces sélectionnées via Sésame pour leur capacité à absorber les polluants et à accueillir la faune locale ont ainsi été plantées sur un espace test en novembre 2020, et un suivi par rapport aux enjeux de pollution de l'air et de biodiversité sera réalisé. L'objectif pour la suite de ce partenariat est de construire un site web pour accompagner la démarche de sélection des espèces.

L'outil intègre les services écosystémiques rendus par 85 espèces d'arbres et d'arbustes, leurs contraintes respectives, ainsi que la capacité des espèces à s'adapter localement au changement climatique.

Pour chaque espèce, une fiche technique réalisée par le Cerema reprend l'ensemble des caractéristiques, avec des notes de 1 à 10 établies selon différentes méthodologies, pour une série de critères:

  • capacité à absorber les polluants gazeux,
  • capacité à fixer les particules fines,
  • capacité à s'adapter au changement climatique,
  • amélioration du paysage urbain.

Sésame recommande certaines espèces parmi celles qui sont adaptées au climat local, en fonction d'une série d'indicateurs correspondant à un service écosystémique rendu et à différentes contraintes.

 

Quels services écosystémiques rendus par les arbres et arbustes en ville ?

  • Lutte contre l'effet d'îlots de chaleur urbains,
  • Rôle paysager et amélioration du cadre de vie,
  • Protection acoustique,
  • Support de biodiversité,
  • Amélioration de la qualité de l'air,
  • Atténuation des effets liés au changement climatique,
  • Contribution à la gestion des eaux pluviales en permettant l'infiltration,
  • Action pour le maintien de la structure des sols.

Sésame a été élaboré grâce à l'expertise conjointe du Cerema et des services techniques de la collectivité. Pour la Métropole de Metz, l'outil a été orienté davantage vers mes services écosystémiques liés à la préservation de la biodiversité et au réchauffement climatique.

 

Une adaptation pour de nouvelles demandes et de nouveaux territoires

Aujourd'hui, plusieurs autres territoires ont souhaité une déclinaison locale de l'outil: en Ile-de-France, un partenariat a démarré avec la ville de Paris, et un autre avec la Seine-Saint-Denis (dans le cadre d'un appel d'offres) avec des ambitions similaires visant plus particulièrement à favoriser la fixation du carbone en végétalisant. Les territoires ont fourni une liste d'une centaine d'espèces dont certaines diffèrent de celles listées à Metz, et intègrent de nouveaux services écosystémiques en raison de la configuration différente du climat et du contexte urbain.

D'autres conventions ont été signées avec le département de la Moselle (où se trouve Metz mais dont les enjeux sont différents en raison des montagnes et du climat plus continental), avec la ville de Libourne.

Pour chaque territoire, le Cerema, qui a monté une équipe projet d'une trentaine de personnes pour développer et adapter l'outil, fournit toutes les données concernant les espèces.

Intégrer l'arbre dans son projet urbain : l'offre de service du Cerema

Vue d'un grand arbre dans un parc de Lyon

Le Cerema peut accompagner les collectivités et acteurs publics locaux dans le développement de la végétalisation en intégrant les enjeux d'adaptation au changement climatique.

Cet appui repose sur l'utilisation de Sésame, modulé en fonction du besoin et du contexte locaux. Il comprend :

  • Un volet d'assistance au diagnostic et de conduite de projet, 
  • Un volet formation à travers des ateliers d'acculturation aux services rendus par le végétal, et de prise en main de l'outil.

 

Contact Cerema :