31 mars 2020
Allée végétalisée avec un petit plan d'eau à Lyon
L'artficialisation des sols est aujourd'hui une préoccupation des pouvoirs publics, aussi bien à l'échelon national que local. Des solutions pour désimperméabiliser les sols urbains, les végétaliser, sont mises en oeuvre dans les territoires: ces fiches présentent des retours d'expériences à destination des collectivités.

La renaturation et la désimperméabilisation des sols urbains ont de nombreux avantages: outre l'amélioration du cadre de vie (les français sont demandeur de plus de nature en ville), elles permettent de favoriser le cycle de l'eau en réduisant le ruissellement, favorisent la biodiversité et contribuent à réduire le phénomène d'îlots de chaleur.

Ces solutions concernent différentes échelles, de la rue à la ville en passant par le quartier. Elles s'inscrivent dans les réponses aux enjeux de la ville de demain en lien avec l'adaptation au changement climatique.

Les quatre premières fiches sont en ligne:

 

Sol et végétal : au cœur des aménagements urbains

Schéma de la trame verte dans l'écoquartier
Schéma de l'Ecoquartier Victor Hugo - Arte Charpentier Architectes

Lors de l'opération de renouvellement urbain du quartier Victor Hugo à Bagneux, la ville a porté une attention particulière à la structuration de l'espace par le végétal et à la désimperméabilisation, ce qui a permis de densifier le quartier tout en améliorant le cadre de vie.

Le projet portait sur la création d'une ZAC, le développement des transports et la création d'un Ecoquartier.

Les réaménagements mis en oeuvre avaient pour objectifs :

  • la réintroduction du végétal et le maillage du quartier par une trame verte;
  • la reconfiguration des espaces de vie pour une mixité des usages ;
  • l’amélioration du cadre de vie et la lutte contre les îlots de chaleur ;
  • la connexion entre quartiers par modes doux ;
  • la gestion des eaux pluviales en surface par le biais de noues.

En matière de désimperméabilisation, plusieurs solutions ont été mises en oeuvre, via une Opération d'Aménagement Programmé intégrée au Plan Local d'Urbanisme pour établir une trame verte: un coefficient de pleine terre et un coefficient de biotope ont été notamment fixés.

La fiche reprend les principaux éléments du projet liés à la renaturation et à la désimperméabilisation des sols:

  • Gestion des eaux de surface, via des noues, un jardin partagé, un parking et une aire de jeux perméables...
  • Une palette de végétaux adaptés au sol et au climat,
  • La co-construction avec les habitants
  • Les enseignements de la démarche.

 

Paysage et désimperméabilisation à Marseille

Schéma de végétalisation en hauteur en ville
La cité végétale, Luc Schuiten

La seconde fiche présente le travail innovant réalisé par trois étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure de Paysage, qui a permis d'interroger la ville de Marseille sur les place des sols, du végétal et l'eau en centre-ville dans une perspective durable.

L'étude s'est intéressée aux sols naturels et urbains, à leurs caractéristiques, leur définition, faisant apparaître que les sols naturels sont des écosystèmes complexes aux nombreuses fonctions, qui rendent des services en matière de végétal et de gestion de l'eau.

Elle a également permis d'anticiper le changement climatique futur dans la région, en misant sur la désimperméabilisation. Des modèles urbains théoriques ont été réalisés à partir de trois sites d'étude, portant sur le système "naturel" de parcs agricoles et d’agrément, le système d’îlot et le système d’espace public. Ils permettent de contextualiser les solutions envisagées et de partager une même vision globale du projet.

Parmi les solutions mentionnées, adaptées au climat local, l'étude mentionne l'impluvium qui permet de recueillir, capter et stocker l'eau, la culture en point bas où il y a davantage de fraîcheur, le système d'irrigation des oasis, les restanques (des murs de pierre sèche qui retiennent l'eau et permettent de créer des terrasses de culture), la perméabilité des sols couverts de pierre sèche, les tours à vent et à eau.

 

Favoriser l’infiltration et la réutilisation des eaux pluviales

Rue Garibaldi à Lyon: vue des arbres depuis une terrasse
Rue Garibaldi à Lyon - Cerema

Cette fiche présente l'opération de requalification d'un boulevard urbain, la rue Garibaldi à Lyon, qui a permis de laisser une large place au végétal. 

Les principaux objectifs recherchés par la métropole portaient sur:

  • l’intégration de modes doux de transport;
  • l’amélioration du cadre de vie;
  • la récupération et réutilisation des eaux pluviales (nettoyage et arrosage);
  • l’infiltration des eaux pluviale dans des noues ;
  • la lutte contre les îlots de chaleur.

La fiche revient sur les principaux éléments du projet liés à la désimperméabilisation: gestion des eaux pluviales avec des bassins enterrés et un réseau de noues, végétalisation adaptée au climat, enrichissement du sol qui était devenu stérile, préoccupation d'adaptation au changement climatique, cadre de vie et qualité paysagère.

 

Impliquer les citoyens dans la renaturation de leur quartier

Parterre végétalisé à Strasbourg sur un trottoir
Strasbourg ça pousse 

L’opération "Strasbourg, ça pousse" est née d’une volonté politique de renforcer la présence de la nature en ville en déminéralisant puis en re-végétalisant les espaces publics (pieds de façades et d’arbres, trottoirs). Elle repose en grande partie sur les citoyens, ce qui est un des facteurs clés.

Les principaux objectifs de la collectivité :

  • le retour de la nature en ville par le biais de la déminéralisation/végétalisation de la ville;
  • la possibilité donnée aux citoyens de jardiner en centre-ville;
  • la réintroduction du lien social entre les citoyens.

A travers cette opération, la ville a simplifié les démarches en permettant aux habitants de faire une demande sur une plateforme, et apporte un soutien aux habitants souhaitant s'impliquer dans le développement d'une ville résiliente et plus verte. Une carte des différentes initiatives (jardins familiaux, partagés ou d'écoles, potagers urbains, trottoirs végétalisés, points de compost...) est proposée sur le site web consacré à l'opération.

Dès réception du projet, le porteur est convié par la ville à le présenter et si besoin à l’améliorer, puis une étude de faisabilité est réalisée, avant de présenter la fiche projet en commission.

Les porteurs de projet sont accompagnés au fil de la mise en oeuvre, et des guides pratiques ont été diffusés pour encourager les plantations durables.

 

Accéder aux fiches: