24 avril 2019
quai port bordeaux_© Laurent Mignaux-Terra
@Laurent Mignaux-Terra
Le Grand Port Maritime de Bordeaux met en œuvre la méthodologie proposée par le Cerema sur l'analyse des risques encourus par les réseaux de transport dans un contexte de changement climatique, et la recherche de solutions d'adaptation.

Les réseaux de transport jouent un rôle indispensable pour l’économie, en tant que support de la circulation des personnes et des marchandises. Cependant, ils sont régulièrement impactés par de nombreux événements météorologiques qui pourraient évoluer avec les changements climatiques : les impacts pourraient alors s’intensifier. L’adaptation de nos réseaux est indispensable.

Différentes actions d’adaptation et d’amélioration de la résilience des réseaux ont été définies dans le Plan National d’Adaptation au Changement Climatique. Dans ce cadre, le Cerema a développé une méthodologie d’analyse des risques, pour aider chaque gestionnaire de transport à identifier ses infrastructures et réseaux vulnérables et définir une stratégie de gestion et d'adaptation de leur réseau au changement climatique.

Conscient que l’évolution des conditions météorologiques pourrait avoir un impact certain sur son fonctionnement, le Grand Port Maritime de Bordeaux a décidé d’appliquer cette méthodologie, dont les résultats sont destinés à être pris en compte dans la nouvelle stratégie de gestion de ses infrastructures et de ses activités, qui sera élaborée prochainement.

L'étude du Cerema se base principalement sur :

  • une définition du contexte et des objectifs de l’étude, ainsi que sur la définition précise du périmètre de l’étude : périmètre géographique, objets portuaires et leurs fonctionnalités, événements climatiques à étudier ;

  • une analyse des événements pouvant impacter le port de Bordeaux aujourd’hui et dans les prochaines années, en tenant compte du changement climatique ;

  • une analyse des impacts potentiels de ces évolutions climatiques sur les infrastructures du port ;

  • une analyse des impacts potentiels de ces évolutions climatiques sur les fonctionnalités portuaires ;

  • des éléments d’orientation stratégique pour améliorer la résilience du port face à ces évolutions climatiques, basés sur les analyses précédemment réalisées.