17 novembre 2021
Capture d'écran de la page d'accueil de la plateforme
Cerema
Favoriser l'infiltration de l'eau de pluie en ville au plus près de là où elle tombe permet de limiter les rejets vers les réseaux, évitant leur saturation et la diffusion des polluants vers les milieux aquatiques. Afin de dimensionner les aménagements favorisant cette infiltration et l'évapotranspiration, le Cerema et le Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (Leesu) de l’École des Ponts Paristech mettent en ligne l'outil Oasis, alimenté par les travaux de recherche du programme OPUR.
Recherche au Cerema

Actualité de l'Equipe projet de recherche TEAM : Transferts et interactions liés à l'eau en milieu construit
Découvrez l'équipe, ses enjeux, ses membres, son actualité...  en consultant sa page

 

 

En ville, les eaux pluviales doivent être gérées au plus près de leur point de chute, en favorisant notamment l’infiltration des petites pluies de manière à éviter les rejets au réseau ou vers les milieux superficiels. Il s’agit d’abattre à la source les pluies courantes pour mieux maîtriser les flux d’eau et de contaminants.

 

Anticiper l'efficacité des dispositifs d'infiltration des eaux pluviales

Fruit d’une collaboration entre le Cerema (équipe TEAM) et le Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (Leesu) de l’École des Ponts Paristech, la plateforme Oasis facilite la prise en compte de cet objectif d’abattement des pluies courantes dans le dimensionnement des dispositifs de gestion à la source des eaux pluviales urbaines.

L’abattement à la source des pluies courantes doit autant que possible être recherché pour éviter les rejets d’eau et de contaminants vers les réseaux d’assainissement et les milieux aquatiques superficiels. Ce principe de gestion vise à intercepter de façon permanente, au plus près du point de chute de l’eau, une large fraction du volume annuel de précipitations en favorisant les processus d’infiltration et d’évapotranspiration. Sa mise en œuvre repose notamment sur des dispositifs perméables et végétalisés destinés à gérer le ruissellement issu des surfaces dont l’imperméabilisation n’a pas pu être évitée.

Si ces dispositifs sont aujourd’hui assez largement répandus, leur dimensionnement reste parfois délicat en raison d’un manque de méthode simple pour anticiper leur fonctionnement durant les évènements fréquents et leur effet sur les volumes rejetés en aval aux échelles annuelle ou pluriannuelle.

Oasis permet aux acteurs de la gestion des eaux pluviales urbaines (aménageurs publics et privés, bureaux d'études, maîtres d'ouvrage...) d’établir de façon simple un lien entre le dimensionnement de ces ouvrages et leur efficacité vis-à-vis des évènements fréquents, exprimée comme un abattement pluriannuel des précipitations. L’outil permet également de tenir compte des objectifs plus classiques de maîtrise du ruissellement associés aux évènements plus exceptionnels.

 

 

Une capitalisation des résultats issus de nombreux travaux de recherche

Oasis s’appuie sur des travaux de recherche sur le fonctionnement et la modélisation hydrologique des ouvrages de gestion des eaux pluviales menés précédemment par le Cerema et le Leesu. Il mobilise des techniques d’assimilation de données pour reproduire avec des temps de calcul réduits des résultats issus de simulations en continu, sur des périodes longues de précipitations. Son domaine d’applications se limite pour l’heure à des conditions pluviométriques proches de celles de la région Ile-de-France mais pourrait à terme être étendue à d’autres contextes.

Oasis est mise en ligne et hébergée par le Cerema. Son développement s’inscrit dans le cadre du programme OPUR dont le Cerema est l'un des partenaires scientifiques, et correspond à une action de valorisation soutenue par l’Agence de l’Eau Seine Normandie.

Les différents partenaires opérationnels du programme OPUR (Agence de l’Eau, départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne, Ville de Paris et SIAAP) ont été associés aux réflexions pour la définition de l’outil et sollicités aux étapes clés de son développement dont la collaboration ainsi que leur concours financier à OPUR ont été précieux. Le Service Régional Eau et Milieux Aquatiques de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement, de l’Aménagement et des Transports d’Ile-de-France ainsi que SEPIA Conseils ont apporté leur expertise au groupe de travail sur le développement de l’outil.

 

logos des partenaires

 

Contact :

Un webinaire de lancement sera organisé le 3 décembre 2021 de 16 à 18 h. Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante