19 juin 2019
ville de Saint-Flour
La première rencontre régionale France Mobilités a eu lieu mardi 18 juin à Saint-Flour (Cantal). Plus de 120 personnes étaient rassemblées pour échanger sur les enjeux de mobilité en territoires peu denses, partager des retours d'expérience et découvrir des solutions de mobilité innovantes.

Logo France MobilitésDans les territoires ruraux, les villes petites et moyennes ou dans les périphéries des grandes agglomérations, les habitants ont peu accès aux transports publics et la voiture individuelle constitue le principal mode de déplacement. Pour les ménages les plus fragiles qui n’ont pas la possibilité de posséder et conduire leur propre voiture, cette situation se traduit par une grande précarité d’accès aux services publics, à l’emploi et aux commerces.

La Loi d’Orientation sur les Mobilités (LOM) qui est actuellement en débat Parlement l’a bien compris et en a fait un axe fort de ses apports.

Pourtant, des solutions existent et se développent pour améliorer la mobilité du quotidien dans ces territoires : lignes régulières de covoiturage, auto-stop organisé, transport solidaire, autopartage entre particuliers ou encore plateformes de mobilité. Mais elles sont souvent mal connues et peinent à se développer, faute de financements et de moyens en ingénierie.

France Mobilités est une démarche collaborative nationale qui a été lancée pour faire face à ces défis. Elle a pour objectif d’accompagner à la fois les territoires qui veulent proposer de nouvelles solutions de mobilité et les acteurs qui souhaitent développer et proposer des innovations opérationnelles. Elle se décline dans les territoires avec la mise en place de cellules régionales.

Plus de 120 personnes étaient rassemblées ce mardi 18 juin 2019 au gymnase de Besserette à Saint-Flour à l’initiative de la cellule régionale France Mobilités (Cerema, DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, Ademe, Banque des Territoires), en partenariat avec la région Auvergne-Rhône-Alpes, Saint-Flour Communauté et la ville de Saint-Flour.

Martine Guibert, vice-présidente de Saint-Flour Communauté, a introduit cette journée au nom de Pierre Jarlier, président de Saint-Flour Communauté. Elle a mis en avant les enjeux de mobilités en zone peu dense et l’intérêt du dispositif France Mobilités qui vise à favoriser l’innovation dans les mobilités, pour tous et dans tous les territoires.

Table-ronde : identifier les enjeux de mobilité en territoires peu denses, dispositifs de financement et d’accompagnement

Intervenants de la table ronde

Lors de cette table ronde,

  • Martine Guibert, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a notamment présenté l’action de la Région en matière de transport mobilité et les outils qu’ils ont développés en complémentarité aux actions sur le service ferroviaire et interurbain : carte Oura, plateforme de covoiturage Movici. Elle a présenté le bouquet de services de Mobilité régionale.
  • Séverine Bourgeois, Directrice du Cerema Centre-Est est notamment revenu sur les enjeux de la mobilité en milieu rural et a présenté l’accompagnement technique du Cerema auprès des territoires et son animation territoriale.

  • Jérôme d’Assigny, Directeur de l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes a présenté l’accompagnement des territoires dans le cadre d’appels à projets dédiés. À cette occasion, il a rappelé les échéances de l’Appel à manifestation d’intérêt Territoires d’Expérimentation des nouvelles mobilités durables actuellement en cours.

  • Mathieu Aufauvre, Directeur délégué de la Banque des Territoires Auvergne-Rhône-Alpes a présenté l’accompagnement financier des territoires et des porteurs de projet (ingénierie, investissement, prêt)

  • Fabrice Gravier, Chef du service Mobilité de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a présenté le dispositif national France Mobilités et les principales mesures de la Loi d’Orientation des Mobilités notamment

Cette table ronde a aussi été l’occasion de lancer la cellule régionale France Mobilités autour du Cerema, de la Banque des Territoires, de l’ADEME et de la DREAL. Cette cellule a pour objectif d’organiser une synergie entre les dispositifs de différents partenaires, leur lisibilité et leur complémentarité au bénéfice des territoires avec 3 missions principales :

    • Animer l’écosystème régional de la mobilité

    • Aider les projets des collectivités locales

    • Centraliser les ressources documentaires régionales sur les questions de mobilité

    Cette journée a également permis de lancer le partenariat entre la cellule et la région Auvergne-Rhône-Alpes, chef de file de la mobilité.

    Le point de contact de la cellule (auvergnerhonealpes@francemobilites.fr) a été diffusé et la plateforme France mobilités présentée.

    Les collectivités et les porteurs de solution ont d’ailleurs été invités à renseigner leurs éléments sur la plateforme.

    Retours d’expériences de territoires engagés en faveur de la mobilité rurale durable

    Présentation des retours d'expérience

    Un temps de présentation des mesures déjà mises en place :

    • Communauté de communes de la Plaine de l’Ain (Ain) : création d’un bouquet de mobilités partagées ( auto-stop organisé, station d’auto-partage à proximité des gares, prototype d’un hub de mobilité.

    • Saint-Flour Communauté (Cantal) : mise en place d’un parc de vélo à assistance électrique en location, organisation d’un service de transport à la demande intercommunautaire, dispositif d’aide à la mobilité, projet de mise en place d’une plateforme numérique pour s’informer et accéder aux services mobilité du territoire.

    • Communauté de communes Saône Beaujolais (Rhône): développement des déplacements domicile-travail à vélo, en optimisant l’usage de la Voie Verte du Beaujolais (schéma directeur cyclable, cartographie participative des aménagements et des équipements liés au vélo, communication et évènements autour de la pratique du vélo)

    • la Communauté d’agglomération de Privas Centre Ardèche (Ardèche): mise en place d’une offre de transports en commun à l’échelle de l’agglomération (lignes régulières, transport à la demande, transport scolaire ouvert à tous), d’un service de location longue durée de vélo à assistance électrique,d’une politique incitative pour le covoiturage (participation à l’expérimentation de la preuve de covoiturage avec la start-upd’État beta.gouv)

    • Parc Naturel Régional des Grands Causses (Aveyron) : création d’aires de covoiturage, déploiement du dispositif d’auto-stop organisé Rezo Pouce, prêt de vélo à assistance électrique, développement de l’auto-partage, accompagnement des plans de mobilité en entretprise...

    Rencontres et présentations de solutions de mobilité innovantes par leurs prestataires

    Présentation de solutions innovantes
    • AFAPCA
      Association loi de 1901 reconnue entreprise solidaire d'utilité sociale, qui intervient dans l’accompagnement à la mobilité et porte la plate-forme de mobilité à destination des publics en fragilité économique dans le Cantal

    • Bertolami
      Entreprise de transport de voyageurs qui porte une solution de navette autonomes, spécialement adaptée pour les territoires ruraux.

    • Booj
      Service d’autopartage en free-floating (sans stations), qui s’appuie sur les parcs de véhicules d’occasion des concessionnaires automobiles

    • Carl
      Service de covoiturage permettant de se déplacer en utilisant les places libres à l'arrière de l'auto-école lors des dernières heures de formation des élèves

    • Citiz Alpes Loire
      Société coopérative qui développe une solution d’autopartage en boucle

    • Clem
      Start-up portant une solution d’autopartage avec des véhicules bas carbone

    • Ecov
      Start-up de l’économie sociale et solidaire qui porte un concept de covoiturage du quotidien, qui vise à faire de la voiture un transport collectif

    • Koboo
      Start-up qui porte un système de vélo en libre-service, facile à installer et simple à utiliser, adapté pour les petites villes, les zones touristiques, les évènements…

    • MyBus
      Une application intelligente pour les transports en commun des villes entre 20 000 et 400 000 habitants : guide horaire, calcul d’itinéraire, information en temps réel, titre de transport dématérialisé

    • Sensation.bike
      Un quadricycle électrique, qui nécessite un pilote, douze pédaleurs et peut accueillir huit passagers

    • Transdev
      Un des principaux opérateurs mondiaux de transport en commun, qui intègre l’ensemble des offres de transport et services de mobilité.

    vélo collectif

    Cette première rencontre régionale a été clôturée par Martine Guibert, vice-présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes en charge des transports, et par Isabelle Sima, Préfet du Cantal.