30 juillet 2019
Rue Garibaldi à Lyon: vue d'une terrasse et de la végétation entre le trottoir et la piste cyclable
La nature en ville apparaît comme une solution phare pour adapter les villes aux impacts du changement climatique. Afin de découvrir des retours d'expériences en matière de renaturation des sols urbains, une journée destinée aux élus et techniciens des collectivités est organisée le 8 octobre à Paris.

L'étalement urbain qui se poursuit en France entraîne l'artificialisation des sols et ses conséquences : imperméabilisation des sols, saturation des réseaux d'assainissement et augmentation du risque d'inondation, minéralisation et phénomène d'îlots de chaleurs urbains, érosion de la biodiversité... En parallèle, les études montrent une forte demande des habitants des villes pour davantage de végétalisation.

 

Des solutions de renaturation des sols urbains

Cette journée technique destinée aux élus et techniciens des collectivités permettra, à partir de retours d'expériences menées dans les territoires, de mettre en avant des solutions variées pour désimperméabiliser et renaturer les sols urbains. Elle est organisée par le Cerema, avec l'Ademe, Eau Seine Normandie et le soutien de Plante & Cité, et de l'Agence Régionale de la Biodiversité d'Ile-de-France. Elle aura lieu le 8 octobre à La Défense à Paris.

La journée sera divisée en quatre parties, suivies d'échanges avec le public:

  • Article de presse sur la Tierce ForêtLe sol comme l'une des solutions pour la ville de demain, notamment dans le cadre de l'adaptation au changement climatique.
  • Des solutions multifonctionnelles pour répondre aux enjeux globaux de la ville, avec les exemples du renouvellement urbain à travers un EcoQuartier à Bagneux, du projet expérimental de la Tierce Forêt à Aubervilliers (réimplantation d'une forêt en ville pour mesurer la capacité de la végétation à lutter contre les ilôts de chaleur), et la requalification biocliamtique de la rue Garibaldi à Lyon. 
  • Des réponses aux inquiétudes des acteurs de l'aménagement: interventions sur les coûts des opérations, la réhabilitation des sols dégradés, les contraintes liées aux sous-sols.
  • Des solutions à différentes échelles, de la parcelle à la métropole, avec des exemples d'actions menées au niveau du quartier, de la ville (projet de recherche DésiVille dont le Cerema est partenaire, visant à développer une méthode pour évaluer le potentiel de désimperméabilisation et un catalogue de solutions), ou dans les cours d'école avec le projet Cours d'école Oasis à Paris.

 

Des travaux du Cerema sur la désimperméabilisation des sols

Le Cerema travaille sur les questions de nature en ville, notamment la désimperméabilisation des sols. 

 

Intégrer la désimperméabilisation dans la planification

Par exemple, il a accompagné la Communauté d'Agglomération du Grand Narbonne pour intégrer dans les documents d'urbanisme l'enjeu de la désimperméabilisation des sols, dans les zones nouvellement urbanisées ainsi que dans les zones déjà urbanisées.

Une méthodologie en six étapes a été proposée, afin d'aboutir à l'élaboration d'un outil d'aide à la décision.

Un guide pour les collectivités

Couverture du guideEn 2017, un guide intitulé "Vers la ville perméable: comment désimperméabiliser les sols?"  a été publié par l'association Sauvons L'Eau et le Comité de Bassin Rhône-Méditerranée, et rédigé avec la participation du Cerema.

Le document insiste sur l'intérêt de rapprocher es politiques publiques de l'eau et de l'urbanisme, et présente la démarche de désimperméabilisation des sols comme une opportunité pour mener une réflexion sur l'urbanisation de demain, et aller vers un développement urbain plus vertueux, tenant compte des enjeux d'adaptation au changement climatique. 

Ce guide pratique s'adresse principalement aux collectivités locales et aux porteurs de projets, et détaille les enjeux liés à l'imperméabilisation des sols, les préconisations en la matière (tels que l'objectif de désimperméabiliser à 150% les nouvelles surfaces), ainsi que les stratégies et moyens d'action, notamment à travers les documents de planification.  

Les objectifs essentiels, rappelés par le SDAGE Rhône-Méditerranée, sont: éviter, réduire, et compenser l'impact de nouvelles surfaces imperméabilisées.

 

Le projet MUSE: prendre en compte la multifonctionnalité des sols

vue aérienne de champs et zone urbaine
Konevi CCO

Ce projet de recherche lancé en 2017 dans un contexte de forte consommation des sols, vise à définir en co-construction avec des collectivités une méthodologie permettant d'intégrer la qualité et la fonctionnalité des sols dans les projets d'urbanisme.

Ce projet qui est piloté par le Cerema et soutenu par l'Ademe dans le cadre de son appel à projets MODEVAL-URBA, s'inscrit dans le cadre d'une gestion durable des sols, afin de préserver prioritairement les sols aptes à rendre le plus grand nombre de services.

Pour cela, une hiérarchisation des fonctions des sols est nécessaire, au regard:

  • des enjeux de territoire (prévention des inondations, limitation des îlots de chaleur urbains...),
  • du développement de l'agriculture urbaine,
  • de la préservation du secteur agricole,
  • de l'adaptation aux changements (climatiques et sociaux),
  • de la pression démographique, 
  • du développement de la trame verte et bleue...

Des ateliers de co-construction de la méthode ont été organisés à la suite d'une enquête réalisée durant l'été 2018 sur les pratiques des collectivités en matière de prise en compte de la qualité des sols dans les documents d'urbanisme. Le premier d'entre eux avait été organisé en novembre 2018 avec des collectivités, afin de dresser un état des lieux des pratiques et d'envisager les outils et la manière pour prendre compte les sols.

Un premier rapport d'études a été rendu par le Cerema en mars.

A l'issue du projet, une méthode pour caractériser et cartographier la qualité des sols des territoires dans les documents d'urbanisme sera mise au point. 

Une série de fiches pour prendre en compte la valeur des sols

Le réseau Vivapolis a publié en mars 2019 une série de fiches à télécharger, sur différents retours d'expériences relatifs à la prise en compte des sols pour une ville durable.

Intitulées "la valeur du sol", elles présentent des outils et des méthodes pour intégrer la qualité des sols dès la planification, à travers des exemples de projets d'aménagement. Ces fiches ont été réalisées avec le soutien du Cerema et de France Nature Environnement.