4 avril 2018
Plateforme PAVIN – BP Brouillard Pluie au Cerema
Le Laboratoire d’Excellence ImobS3, dédié à la mobilité intelligente,  dispose de moyens de Recherche et d’Innovation uniques en France : les plateformes PAVIN (Plateformes Auvergne pour Véhicules Intelligents).

Ouvertes pour des visites techniques organisées autour de la journée scientifique Mobilité Innovante LABEXImobS3/ViaMéca : « Centres de compétences & Plateformes d’expérimentation pour la mobilité des machines et des véhicules intelligents » du 8 février, les plateformes PAVIN ont accueilli les membres du Plan NFI Véhicule autonome. L'occasion pour eux de découvrir les moyens d’essais régionaux du LABEX ImobS3, mobilisés pour le développement et l’évaluation des technologies innovantes pour les futurs véhicules automatisés ainsi que les navettes autonomes déjà opérationnelles.

En effet, relever le défi du déploiement des futurs véhicules autonomes ou partiellement automatisés, requiert en amont des recherches sur les performances des systèmes, dans des cas d’usages critiques pour la sécurité, environnement perturbé, détection d’obstacles, intersection, dépassement d’autres véhicules….

 

Equipe PAVIN
Visite des plateformes PAVIN par les membres du Plan NFI Véhicule autonome

 

Ainsi des représentants de la RATP, ECOSYS, UTAC, Renault, puis des représentants du LNE, IRSTEA, ViaMéca ont pu découvrir les fonctionnalités des plateformes pour traiter de ces cas d’usage :

 

  • PAVIN-VU (Véhicule Urbain) gérée par l’Institut Pascal, qui permet la circulation de navettes dans une mini-ville équipée de feux tricolores, de ronds-points, de ruelles étroites et de zones de dépassement. Ce site fut le berceau du développement des premières navettes autonomes en partenariat avec la société Ligier, dans le cadre du projet VIPA-Fleet. Aujourd’hui doublée d’une plateforme virtuelle, permettant de rejouer des scénarios, elle permet des investigations fines sur le développement des algorithmes de guidage et d’évitement d’obstacles.

  • PAVIN- BP (Brouillard-Pluie) gérée par le Cerema qui permet des expérimentations pour tester les performances des ADAS et des capteurs des futurs véhicules autonomes en conditions environnementales critiques, comme le brouillard et la pluie. Les démonstrations ont permis d’apprécier les difficultés perceptives pour les capteurs comme pour les usagers dans des conditions extrêmes. L’automation totale des véhicules devra lever ce verrou scientifique et technologique de la perception par tout temps !

  • PAVIN –VMN (Véhicule en Milieu Naturel), plateforme gérée par l’IRSTEA pour tester les robots en milieu naturel prépare l’arrivée des futurs tracteurs et engins agricoles autonomes de demain. Deux Robots agricoles ont été mis en démonstration pour le groupe du NFI qui ont pu apprécier la collaboration homme machine avec les robots suiveurs et porteurs de matériel.