24 mars 2021
Mesure du nombre d’occupants dans les véhicules à Jougne à la frontière franco-suisse
Un des enjeux pour développer le covoiturage est d'établir un contrôle automatique du nombre d'occupants des véhicules circulant sur des voies réservées. Des capteurs innovants sont actuellement évalués par le Cerema à la frontière franco-suisse, en vue d'être déployés sur les voies de covoiturage.

Mesurer automatiquement et avec précision

Le covoiturage est un service de mobilité actuellement en plein essor en France. Néanmoins, il faut rappeler que, jusqu’à aujourd’hui, la mesure automatique du nombre d’occupants d’un véhicule à partir du bord de la route ne se faisait pas avec une grande précision, ralentissant la mise en place de nouvelles applications et infrastructures liées à ce service comme les voies réservées aux véhicules à haut taux d’occupation.

Cet impératif de précision dans le comptage du nombre d’occupants, permet de vérifier que les véhicules présents dans les voies de covoiturage sont bien autorisés à y circuler, et conditionne la crédibilité d’un tel système aux yeux du public : un taux de violation trop élevé discréditerait la fonctionnalité de ces voies et donc d’un tel dispositif.

 

Evaluation de capteurs innovants

plan de la station de comptageL'objectif du projet est d’évaluer les performances métrologiques du capteur qui intègre un système de comptage du nombre d’occupants dans les véhicules.

L’évaluation doit se dérouler sur les voies de covoiturage (double sens) situées à la frontière franco-suisse (douane de Thonex-Vallard) sur le réseau ATMB (Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc). Les voies de covoiturage observent en moyenne un trafic de 400 véhicules par heure. Elles sont ouvertes de 6h à 9h dans le sens France-Suisse, et de 15h30 à 19h dans le sens Suisse-France, et sont limitées à 20 km/h.

Elle a pour but d’évaluer le dispositif de comptage des sociétés EGIS, R&D Vision et du laboratoire CEA-List, associant la détection optique et l’intelligence artificielle (IA) et applicable à divers contextes.

Après une première phase de validation en début d’année, supervisée par le Cerema, l’expérimentation a été lancée en conditions réelles.

Vue d’un véhicule passant à la douane franco-suisse de Thonex-Vallard et traitement par le dispositif de comptage du nombre d’occupants
Vue d’un véhicule passant à la douane franco-suisse de Thonex-Vallard et traitement par le dispositif de comptage du
nombre d’occupants